Editeurs de logiciels : soignez vos outils de pilotage

Gérer au mieux son organisation, piloter son business, optimiser ses processus de travail… autant de besoins auxquels les éditeurs de logiciels offrent des réponses pertinentes. Pour autant, nombre d’entre eux n’appliquent pas en interne ces règles et évoluent dans un contexte « artisanal ».

Les éditeurs de logiciels commencent à apercevoir les limites de leur modèle et à mettre en place des chantiers de modernisation leur permettant d’accéder à des plateformes de nouvelle génération indispensables pour soutenir efficacement leur croissance.
Concrètement,
dans un marché de l’édition soumis, comme d’autres secteurs, à une pression accrue de toutes parts, les éditeurs de logiciels et les sociétés informatiques font face à des contraintes particulières, propres à la nature de leurs activités (hotline, gestion du parc clients, facturation des contrats de maintenance, révisions sur indices SYNTEC, suivi des versions, facturation du mode SaaS).

Tous ces éléments structurants doivent être gérés dans un environnement unique. Piloter une activité liée à l’édition de logiciel est en effet un projet complexe où interviennent de nombreuses données hétérogènes : organisationnelles, financières, R&D, commerciales… autant d’éléments qui, une fois consolidés, permettront aux éditeurs de conduire une croissance durable.

Pour ce faire, les systèmes déployés doivent s’appuyer sur des bases fiables pour structurer l’ensemble de l’activité. Il est fondamental de pouvoir convertir des exigences en véritables atouts de compétitivité et de croissance.
Prenons quelques exemples illustrant ce propos : 

  • Offrir une mesure incontestable de la rentabilité d’un contrat de maintenance ;
  • Gérer la facturation automatique de milliers de contrats récurrents (SaaS/ASP) ;
  • Autoriser l’élaboration d’arrêté complet périodique à J+2.

Les exigences réglementaires, la pression sur les prix et les cycles de vente imposent de nouvelles règles : un mode collaboratif renforcé entre les équipes et l’anticipation des risques financiers et opérationnels. La fiabilisation en temps réel du suivi commercial, de la facturation et de la trésorerie prévisionnelle est désormais cruciale.

Ainsi, les indicateurs homogènes de mesure contribuent à simplifier les arbitrages et à adapter la structure aux contraintes de marché.
Bien gérer son activité est donc un facteur de succès pour les éditeurs de logiciels. Il est important que les « cordonniers soient enfin les mieux chaussés ». L’émergence de nombreux projets de modernisation au sein de la profession est un axe bénéfique qui permettra à toute l’industrie IT de renforcer sa compétitivité en jouant la carte du professionnalisme.

Autour du même sujet