Hébergement Cloud : quelle solution pour accompagner la croissance de son site e-commerce ?

La question de l'hébergement des données se pose tout au long de la vie de l'entreprise. Au moment de la création de celle-ci, la solution la moins coûteuse est souvent privilégiée mais progressivement les besoins et le niveau d'exigence évoluent.

Les solutions dites « low cost » se heurtent rapidement aux manques de garanties en termes de performance, de disponibilité et de qualité de service, mais aussi de sécurité. Pour ce faire, il existe pléthore d'offres sur le marché, allant de quelques euros à des centaines de milliers d'euros. Entre le cloud public, le cloud privé ou encore le cloud hybride, et les solutions d’hébergement classique, il est parfois difficile de s'y retrouver.

Un besoin parfois mal cerné

Le site e-commerce est la vitrine de l’entreprise : c’est un point de contact transactionnel qu’il faut traiter avec attention. Il est le moteur du business. Sa disponibilité est donc un élément essentiel, ce qui rend stratégique le choix de l’hébergement surtout pour un Pure player. L’hébergeur, qui est davantage un partenaire qu’un simple fournisseur de serveur, accompagne la croissance de l’entreprise.  Celle-ci lui confie ses données et en quelque sorte le cœur de son business. Or souvent, lorsque l’on parle d’hébergement, le premier critère de choix est le prix. Il est certes important en ces temps de crise, mais il serait plus judicieux de raisonner en ROI.
Il faut davantage se questionner sur ses réels besoins pour bien choisir son hébergeur : faire un point sur ses critères et exigences mais aussi sur ses compétences en interne. Une des questions importantes à se poser concerne le niveau d'engagement : le SLA (Service Level Agreement) et le GTR (Garantie Temps de Rétablissement).
Il s'agit ici de définir l'objectif de disponibilité et les moyens mis en œuvre par le fournisseur en cas d'incident.
  • Comment et quel délai lui faut-il pour garantir une reprise d'activité (PRA, PCA) ?
  • Qu'en est-il de la récupération de données ?
  • Quelle est la fréquence des backups ?
  • ...
Ces éléments vont permettre de déterminer la solution la plus adaptée, qui réponde à l’ensemble des critères définis, sans compromettre la rentabilité. La bonne connaissance de ses besoins facilite le choix.

Cloud public, privé, hybride… difficile de choisir…

Depuis quelques années, la tendance est au Cloud, que l’on présente souvent comme une solution idéale, mais il ne fait pas l’unanimité. En effet, malgré ses apports non discutables tels que la flexibilité et l’élasticité, le Cloud public ne rassure pas encore totalement les DSI. Ils reprochent à ces offres, même si elles évoluent, le manque de garanties, notamment en termes de performance, de sécurité, d’intégrité et de réversibilité.
Pour pallier les limites du Cloud public, de nombreux prestataires proposent de le mixer avec le Cloud privé. 
Ce Cloud hybride permet de tirer le meilleur parti de chacun. Cette solution a pour avantage de profiter de la flexibilité et la réactivité du Cloud public tout en bénéficiant de la sécurité et de la performance d’un Cloud privé. On peut ainsi déployer rapidement des frontaux et des serveurs d’application dans le Cloud public et en même temps sécuriser ses données les plus sensibles (la base de données par ex.) en les hébergeant dans un Cloud privé chez un hébergeur spécialisé qui garantira un niveau de SLA adapté au métier. Cela nécessite néanmoins une bonne connaissance de son infrastructure mais également des compétences techniques pour identifier les données les plus critiques afin de les isoler.

Sur le papier, le Cloud hybride est tentant

Le client profite du meilleur des deux mondes. En pratique, vouloir gérer soi-même ces différents périmètres peut vite devenir un vrai casse-tête. Il soulève de nouvelles problématiques telles que la gestion de la bande passante, la latence intersites ou l’aspect juridique. Cela demande des compétences techniques et organisationnelles. Il faut infogérer deux environnements (voire plus) aux caractéristiques différentes, à deux endroits bien distincts, et souvent avec des interlocuteurs différents.
Pour accompagner la croissance de son site e-commerce, il est souvent plus judicieux de s’orienter vers un prestataire spécialisé qui pourra ainsi optimiser le déploiement dans le Cloud pour faire des économies, garantir une bonne qualité de service et s’assurer que les critères préalablement définis sont respectés.

Autour du même sujet