5 compétences cloud à acquérir en 2014

Une récente enquête menée par l’agence de recrutement britannique Robert Half Technology nous apprend que les DSI citent l’expertise du Cloud comme la compétence la plus précieuse pour l’évolution d’une carrière dans l’informatique.


Quelles sont les 5 compétences qui revêtent de plus en plus d’importance dans l’univers du Cloud, et qu’il faudra posséder en 2014 et au-delà ?

Connaissance des Clouds hybrides ouverts

Les architectures informatiques ne sont pas homogènes, car souvent élaborées, développées et améliorées sur plusieurs années ; on retrouvera le même degré de diversité dans un environnement de Cloud Computing. Les professionnels de l’informatique doivent savoir comment déployer et étendre leur infrastructure Cloud d’une manière ouverte, qui convienne autant aux données sur site que hors site. C’est d’autant plus important qu’un modèle de Cloud hybride doit permettre de distinguer les données qui présentent un risque élevé, qui devraient donc être hébergées sur site, de celles qui présentent peu de risques et qui peuvent être stockées hors site à un moindre coût.
Les Clouds hybrides sont source de flexibilité, mais le modèle Open Source d’un Cloud hybride ouvert offre des niveaux de transparence et de choix des services encore plus importants. La connaissance des business models des différents éditeurs de logiciels et fournisseurs de services Cloud sera un vrai plus. Si on leur propose un service plus rentable, plus fonctionnel et mieux adapté, les utilisateurs devront pouvoir en changer et modifier la pile IT en conséquence.

Développement et gestion des applications mobiles

L’adoption des services Cloud a, de bien des façons, encouragé la multiplication des terminaux mobiles sur le lieu de travail, et inversement. La migration vers le Cloud Computing est motivée par la nécessité  de fournir des services accessibles depuis n’importe quel terminal, ordinateur portable comme smartphone. Les professionnels capables de développer des applis pour le Cloud, accessibles à tout moment et en tout lieu par les employés, les partenaires et les clients, sont fortement recherchés.
Les entreprises sont en effet en train de réfléchir au type d’expérience mobile qu’elles offrent aux clients à travers le Cloud et aux améliorations souhaitables, sans dépasser leur budget.

Compétences en intégration et analyse de données

Les données revêtent aujourd’hui une valeur économique croissante. Chacun veut pouvoir s’appuyer sur des informations fiables et cohérentes pour pouvoir prendre rapidement les meilleures décisions. Bien que les experts IT puissent ne pas être des spécialistes des données, il leur faut réfléchir aux conditions de l’intégration des données générées par les systèmes Cloud au sein des autres systèmes de l’entreprise (ERP, entrepôts de données et autres systèmes utilisés sur site), afin de permettre un usage optimal du Big Data. Les professionnels des données qui sauront concevoir des systèmes capables d’absorber le Big Data issu du Cloud ou déployer des environnements d’analyse Cloud seront très prisés.

Connaissance de DevOps

L’adhésion au mouvement DevOps dans l’entreprise est la conséquence d'un climat économique maussade, et du besoin d’innovation et de cycles de mise sur le marché plus rapides. DevOps, un concept basé sur la communication et la collaboration des développeurs de logiciels et des professionnels de l’informatique, a tout d’abord été adopté par des start-up et des entreprises du secteur d’Internet qui avaient besoin que les développeurs et les services informatiques coopèrent de façon interdépendante pour accélérer la production de logiciels et de services. C’est une nouvelle vision de l’organisation de l’entreprise qui suppose une solide communication interne.
Compte tenu de l’évolutivité et de la flexibilité du Cloud Computing, l’application de DevOps aux infrastructures Cloud peut aider à accélérer les processus pour commercialiser plus rapidement de nouveaux produits.

Compréhension d’OpenStack

OpenStack est le fruit de la collaboration de développeurs et d’experts du Cloud Computing en vue de créer une solution d’infrastructure Cloud modulaire, basée sur un système de composants. Une solide maîtrise de cette technologie devient de plus en plus indispensable,  car elle intervient dans un nombre croissant de projets d’infrastructures Cloud flexibles, sécurisées et interexploitables.
Une récente enquête d’IDG révèle ainsi que 84 % des entreprises estiment qu’OpenStack jouera un rôle dans leurs projets d’infrastructure Cloud.
Le modèle OpenStack vise notamment à s’assurer que le développement de la virtualisation ne l’emporte pas sur l’agilité des entreprises. Un nombre croissant de services et fonctions au sein de l’entreprise prennent conscience des avantages que procure la virtualisation, à tel point que certains décident de recourir aux services Cloud publics de leur choix sans passer par la DSI. Celle-ci perd donc le contrôle de la virtualisation, tandis que des systèmes dont personne ne sait rien viennent mettre en péril la sécurité IT, voire l’efficacité globale de l’architecture informatique. OpenStack propose justement aux entreprises d’ajuster leurs besoins en virtualisation en fonction de l’activité, de combiner différentes technologies Cloud et de fournir à chaque division ou fonction la solution qu’il lui faut, tout en veillant à la compatibilité globale et en gardant le contrôle.
Les experts IT doivent être capables de mesurer les avantages et les difficultés de la mise en œuvre de solutions Cloud à grande échelle. L’explosion du Big Data et des terminaux mobiles au travail contraint les entreprises à réfléchir à leur stratégie Cloud. Elles sont ainsi de plus en plus nombreuses à se rendre compte des atouts du Cloud hybride ouvert basé sur OpenStack en matière de de flexibilité, de localisation géographique des serveurs et d'interopérabilité technologique.  

Pour se donner les moyens de prospérer tout en gardant une parfaite maîtrise de la sécurité, les entreprises veulent pouvoir compter sur des professionnels compétents, qui connaissent et maîtrisent les technologies qui vont compter dans l’univers du Cloud. Ils s’attireront les faveurs des DSI par leur capacité à recommander les bonnes plates-formes, adaptées à l’explosion des données et des terminaux, tout en contenant les coûts et en stimulant l’agilité et la flexibilité.

Serveurs / Virtualisation