Les sites de e-commerce en difficultés face aux pics de fréquentation

40 % des acheteurs en ligne abandonnent leur transaction si celle-ci met plus de 3 secondes à répondre. Une exigence qui impose aux e-commerçants de ne pas lésiner sur leurs infrastructures informatiques.

Des réductions plus intéressantes, des soldes sans foule ni tumulte, des choix plus étendus, des échanges et retours possibles : les atouts du shopping en ligne ne sont pas négligeables. Surtout que depuis quelques années, le commerce traditionnel s’essouffle et fait place aux ventes en ligne. On note d’ailleurs une augmentation de ce marché de 7 % sur l’année 2013.
Cependant, il est indispensable pour le site de pouvoir supporter des fréquentations importantes et notamment des pics à certains moments de l’année.
Selon une étude menée par Micro Focus publiées en décembre 2013, de nombreux sites de e-commerce n’ont pas profité pleinement de cet essor pendant les soldes d’hivers 2013, où un véritable ralentissement de réponse a été détecté, ce qui a engendre de nombreux abandons d’achat.
En effet, les chiffres parlent : 40 % des acheteurs en ligne abandonnent leur transaction si celle-ci met plus de 3 secondes à répondre.
La performance des sites web est donc un enjeu technologique qui a un impact direct sur les ventes en e-commerce. Néanmoins, les tests traditionnels de stress ou de performance des sites, le coût du déploiement et de la maintenance des infrastructures client et serveur, le développement des scripts de simulation, l’expertise et le temps requis représentent un coût important pour les structures.

Le Cloud : une solution alternative

Tout d’abord, utiliser le Cloud pour tester la performance d’un site web n’engendre ni investissement dans des ressources internes, ni perturbation de l’activité.
Ajoutons que cette technologie est bien adaptée pour supporter des pics de fréquentation important, grâce à une élasticité qui permet de gérer les hausses et les baisses des ressources de calcul nécessaires en fonction des besoins afin de garantir la performance du site web pour un coût raisonnable.
Il possède également la capacité à réaliser les tests des applications Web 2.0, plus complexes, ayant une puissance de calcul plus puissante. Ils décèlent ainsi n’importe quel problème de performance accompagné d’un diagnostic détaillé, indispensable pour localiser et identifier  le problème et le corriger au plus vite. Associé à un contrôleur de performance local, les tests dans le Cloud permettent aisément de mesurer la charge soumise à l’infrastructure du serveur au niveau data centre et d’assurer la transparence de bout en bout. Le Cloud représente la solution optimale pour faire face et anticiper des scénarios de pics de charge important avec un investissement raisonnable sans perturber l’activité.
On évoque aussi un modèle hybride qui allie les tests internes et externes, solution très performante, plus souple et financièrement pour un coût bien moindre que des méthodes traditionnelles uniquement.
 

Autour du même sujet