Comment le conseil pourrait-il davantage anticiper l’émergence de nouvelles technologies numériques ?

Les sociétés de consulting semblent être à la traîne dans leur transformation digitale tandis que l'économie numérique se réinvente chaque jour. Quels leviers ces entreprises pourraient utiliser pour mieux anticiper les innovations futures ?

    

Depuis près de 10 ans, les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) définissent les nouvelles règles du numérique. A la traîne, les grandes entreprises françaises accusent un inquiétant retard dans leur transformation digitale. Le numérique semble également dévorer les sociétés de conseil chargées d’aider les grands comptes dans leur mutation. A l’heure où j’écris ces quelques lignes, Google développe sa voiture autonome, Apple lance son i-watch et Microsoft conçoit son casque de réalité augmentée appelé Hololens. Comment les sociétés de conseil en entreprise pourraient-elles davantage anticiper ces nouvelles tendances autour du digital afin de mieux accompagner leurs clients dans leur transformation numérique ?

Les sociétés de conseil en position d’attente

Une veille quotidienne est opérée par bon nombre de sociétés de conseil qui publient sur leur site ou sur des blogs spécialisés des articles sur l’économie numérique de demain. Si elles se tiennent au courant des innovations développées par les géants du numérique et les jeunes pousses, les sociétés de service éprouvent des difficultés à anticiper les nouvelles règles du business.

Ces difficultés s’expliquent par le fait que l’activité économique de la plupart de ces cabinets est prédominée par une logique de rentabilité à court terme. En effet, il est plus prudent et rentable de positionner ses consultants sur des sujets d’actualité tels que les réseaux sociaux, la mobilité, etc. que de se lancer sur des nouvelles technologies en cours de développement dont la rentabilité future est hypothétique. Aussi, les grandes entreprises sont frileuses à l’idée d’investir sur de nouvelles technologies par temps de crise. L’abandon du projet visionnaire des Google Glass illustre parfaitement le risque que représente le positionnement d’une entreprise sur une technologie naissante.

Cette position d’attente des sociétés de conseil se traduit par un positionnement stratégique sur le digital tardif par rapport aux avancées technologiques conçues. Bon nombre de grandes entreprises de consulting pointent du doigt les retards et les besoins en observant leurs clients. Mais ces dernières ne vont pas au-devant de l’innovation en développant tardivement des offres de service autour des dernières innovations numériques.

Etre au plus proche de l’innovation pour mieux l’anticiper

Si ce retard est pour le moins préoccupant, de nouveaux consultants tels que The Family et Faber Novel s’attachent à décrypter les tendances de demain et les partagent. Nous allons essayer de définir une boîte à idées pouvant aider les sociétés de conseil à mieux anticiper les contours de la future économie.

·         Développer la R&D 

Plusieurs sociétés de conseil tendent vers l’édition de logiciels maison pour compléter leur offre de conseil. La practice Innovation Digitale de Solucom a mis en place un pôle rassemblant des consultants avec des compétences techniques capables de réaliser des POC. La société Cité a, pour sa part, développée une expertise solution détachée de ses activités de conseil. La R&D chez les sociétés de conseil n’est pas leur cœur de métier et ne doit pas le devenir. Leur rôle est bien d’accompagner les entreprises dans leur transformation numérique. Elles peuvent laisser les start-up et autres sociétés innovantes concevoir de nouvelles technologies. Mais, elles auraient bien tort de ne pas se positionner un minimum sur l’édition. Certes, le risque encouru est de développer une activité d’édition non rentable. Toutefois, les entreprises de consulting peuvent s’inspirer davantage du mode de fonctionnement des GAFA qui « jouent sur un modèle d’intégration de l’ensemble de leurs produits et non sur des lignes de produits indépendantes ». Si l’activité d’édition d’une société de conseil n’est pas rentable, celle-ci pourrait en revanche l’aider à développer de nouveaux réflexes et à mieux aborder l’innovation.

 

·         Renforcer les liens avec les start-up

Pour mieux anticiper les innovations gagnantes, les sociétés de conseil pourraient renforcer leurs liens avec les start-up en mettant en place une relation Gagnant-Gagnant. Les entreprises de conseil peuvent partager leur carnet d’adresse avec les entrepreneurs, les guider ou bien investir dans le capital des jeunes pousses. Quant à ces dernières, elles permettent aux sociétés de faire un pari sur l’avenir en se positionnant en amont de l’innovation. A titre d’exemple, The Family propose une structure où les start-up repérées peuvent s’épanouir en leur offrant des fonds et des conseils.

 

·         Recruter des profils atypiques, ‘les digital intrapreneurs’

Les digital intrapreneurs sont des employés à l’aise avec les nouvelles technologies qui entreprennent librement au sein de leur société. Google en a fait son credo avec la non moins célèbre règle des 20%. Ces profils sont capables d’apporter de nouvelles idées aux structures bien en place et de faire avancer des sujets innovants de façon autonome. Toute la question est de savoir comment capter ces perles rares. Par un renforcement des liens entre sociétés de conseil et start-up, ces personnes peuvent être repérées et chassées. Aussi, le recrutement peut s’effectuer dès la fin de formation du candidat. MC2i Groupe a mis en place un système de recrutement très efficace via un partenariat de formation avec l’école de commerce Télécom Ecole de Management.

 

La transformation des sociétés de conseil sera un véritable défi à relever par les consultants. Les mentalités pourraient bien être amenées à changer dans les prochaines années. La frilosité mise de côté, nous pourrions observer l’avènement d’un management et des cultures d’entreprise davantage tournées vers l’agilité, l’innovation, le pragmatisme et l’entrepreneuriat.

Autour du même sujet