Transformation numérique, quid de vos réseaux ?

L'avènement des robots comme main d'oeuvre devient une réalité, et va ouvrir des nouvelles opportunités, mais cela va également demander de repenser les architectures réseaux. Explications.

Au début de l’année, l’hôtel Henn-na a annoncé qu’il ouvrirait un établissement de 72 chambres sur deux étages dont le personnel sera composé de robots. Les tâches prisent en charge par les androïdes incluront l’accueil, le ménage des chambres et le service de bagagerie.

Tous les jours, nous observons de plus en plus d’exemples d’Intelligence Artificielle (I.A.) et de concepts de machine to machine (M2M) qui se rapprochent de scénarios dignes de la vision hollywoodienne du futur comme c’est le cas dans les films Terminator, A.I. ou I, Robot. Chacun de ses films présente un monde dans lequel les machines finissent par surpasser leurs créateurs humains – et deviennent consciente d’elles-mêmes, apprennent à survivre et dans certains cas : détruisent le monde qui les entoure.

La science-fiction rejoint la réalité

Hollywood finit toujours par dépeindre une version mélodramatique du futur. Cependant, ce que l’on observe au Japon soulève une question intéressante : serait-ce le début de la transition d’une main d’œuvre humaine à une main-d’œuvre digitale ?

Pour faire court, la réponse est oui.  

Une étude d’Accenture a révélé que 57% des organisations se servent dorénavant de technologies qui aident les professionnels à accomplir des tâches qui exigeaient, par le passé, l’intervention d’un spécialiste en informatique. Pour plus de 75% d’entre elles, les entreprises auront besoin, d’ici trois ans, de se concentrer autant sur la formation de leurs employés que sur celle des machines.

Les entreprises gravitent de plus en plus autour de la transformation numérique, notamment car les avancées technologiques apportent un gain considérable en termes de retour sur investissement, autant dans la durée que dans l’efficacité. Le Gartner prédit que d’ici 2018, le TCO (Total Cost of Ownership, ou Coût Global de Possession) pour les activités professionnelles sera 30% moins élevé qu’aujourd’hui grâce à un usage plus répandu des machines intelligentes et des services industrialisés. La base soutenant ce réseau d’appareils connectés, de machines et de robots doit être assez robuste et fiable pour que les organisations tirent profit des avantages de leur investissement technologique.

Préparez-vous pour l’avènement des machines

Si vous voyez les machines comme de simples appareils connectés, vous pouvez alors commencer à comprendre les conditions préalables pour mener à bien cette transition. Souvenez-vous du moment où les appareils sans connectique de réseau filaire ont commencé à se connecter au réseau, de l’avènement du BYOD, et de la l’explosion des applications « Shadow IT », ces applications que les employés choisissent d’utiliser et sur lesquelles les responsables informatique n’ont pas de visibilité, sur tous ces appareils mobiles. Chaque étape marque un profond changement dans la mise en réseau. L’avènement des machines ne sera pas différent.

Il est impossible d’anticiper le nombre d’appareils, de machines ou même de robots qui seront nécessaires à l’essor des entreprises. Mais se préparer pour cet avenir commence par la connaissance des éléments réseaux nécessaires aux prérequis. C’est là que les architectures réseaux distribuées intelligentes axées sur la sécurité et la connectivité des appareils entrent en jeu.

Ce dont nous sommes persuadés c’est qu’une main d’œuvre combinée est en train de prendre forme pour le futur. Les humains tout comme les machines aideront les entreprises à aller de l’avant. Faire les changements nécessaires pour que l’infrastructure de votre réseau soit prête pour ce futur sera la première étape pour adhérer à la transformation numérique.  Et les réseaux sans fil seront au premier plan.

BYOD / Réseaux