L’internet des objets révolutionne la gestion de l’entrepôt

L'Internet of Things offre la possibilité de créer de nouveaux modes de travail, afin de répondre aux exigences de commandes de plus en plus rapides et de plus en plus précises. Voici comment adopter cette technologie en cinq étapes.


L'investissement dans les entrepôts est à la hausse : 39% des entreprises prévoient d'augmenter leur nombre et 33% d'en augmenter la taille. Cette tendance traduit à la fois le besoin d'une plus grande capacité sur les hubs et de disposer de plus d’entrepôts locaux. Avec plus d'espace, plus de personnel, plus d'unités de gestion des stocks et le besoin de coordonner l'approvisionnement de plusieurs canaux de distribution, le secteur doit trouver de nouvelles manières d'optimiser les flux.

L'entrepôt a toujours été considéré comme un centre de coûts où l’accent a toujours été mis sur la réduction des coûts tout en optimisant les tâches. Cette perception est en train de changer. La principale raison à cela est que, sur de nombreux marchés, et en particulier sur celui de la fabrication et la vente au détail, l'exécution plus rapide de commandes, quelque soit le canal, constitue un différentiateur concurrentiel. Si aujourd’hui la question de la modification de la conception de l'entrepôt pour répondre aux flux croissants est à l’ordre du jour, il reste des obstacles à franchir avant de parvenir à la mise en place d’un mode de fonctionnement idéal et productif pour toutes les entreprises.

La surface au sol des entrepôts est de plus en plus importante ce qui peut engendrer certains problèmes. Comment le personnel peut-il se repérer et faire du picking facilement ? Comment le former plus vite ? Cela peut prendre au moins 48 heures pour qu'un nouvel employé soit productif à 100 % or, ce délai est trop long dans un environnement à l'évolution aussi rapide. Ensuite, vient le besoin d'obtenir une meilleure visibilité — repérer chaque article, à tout moment, le long de la chaîne d'approvisionnement. Cet aspect est essentiel si l'entrepôt entend remplir son rôle de « centre de commandes », qui consiste à coordonner les livraisons et la revers logistic via n'importe quel canal, en ligne, physiquement et via les téléphones mobiles. En outre, le volume des marchandises en cours de traitement exige un système d’automatisation indispensable. Il existe encore des entrepôts où les commandes sont gérées sur papier, cette solution n'est plus viable. Dans de nombreux entrepôts, la technologie doit être mise à jour pour s'adapter aux demandes en constante évolution et surtout face à l’aspect concurrentiel. 
Ces défis sont significatifs. Et l'IoT promet de les relever.

L’IoT dans l'entrepôt
Trois tendances marquent l'arrivée de l'IoT dans l'entrepôt. La première repose sur les réseaux sans fil hautes performances qui assurent une connexion constante au back-office. La seconde concerne les capteurs intelligents, tels que les Tags RFID et les codes à barres compatibles GS-1 – ainsi que les techniques de localisation qui facilitent l'automatisation de la collecte des données relatives à un article, la surveillance de l'état des marchandises et le repérage des articles. Enfin l'intégration plus facile des systèmes de back-office auparavant indépendants, simplifie l'analyse des données pour contribuer à la prise de meilleures décisions et l'obtention d'une visibilité complète de la position du stock. Les cinq étapes suivantes vous aideront lors de votre conversion à l'IoT : 

1.     Optimiser votre réseau sans fil : avec des racks denses et très élevées, des équipements de manutention et d'inventaire, l'entrepôt constitue un environnement particulièrement exigeant pour le fonctionnement d'un réseau sans fil. Des réseaux sans fil industriels peuvent relever les défis liés aux radio-fréquences. Ils fournissent la fiabilité, la vitesse, la voix et la capacité à gérer des milliers de connexions simultanées en toute sécurité et pour des volumes importants de données – et couvrent même les zones à -28°c.

2.     Faciliter les opérations de picking: des terminaux plus intelligents et connectés facilitent le processus. Ces terminaux, désormais, plus intuitifs, adaptables, modulables, flexibles et graphiques incluent en option des bagues Bluetooth de lecture de codes à barres qui permettent de laisser les mains libres. Ils contribuent à simplifier les flux de travail tout en offrant des options de picking comme des instructions vocales (et confirmations), des voyants lumineux de contrôle et la lecture (de codes à barres et puces RFID). Les améliorations relatives à la conception des interfaces rendent ces dispositifs très intuitifs et permettent de réduire au maximum le temps de formation. Ils fournissent également un flux continu de données relatives à la progression du picking pour mettre à jour l'état du stock.

3.     Les capteurs de détection : les nouvelles techniques de localisation, telles que les balises Bluetooth (Bluetooth Beacons), se connectent via un réseau sans fil pour offrir aux équipes une localisation précise des marchandises. Alors que les équipes passent jusqu'à 70 % de leur temps à arpenter des allées à la recherche de marchandises, la technologie peut avoir un impact significatif sur la productivité. En effet, les personnels peuvent désormais être guidés par des instructions vocales ou à l'aide d'un plan affiché sur leur terminal portable, pour trouver les articles rapidement et sans se perte dans les allées de l’entrepôt. Les capteurs, tels que les étiquettes RFID intelligentes, permettent également de fournir un flux de données sur l'état des marchandises, avec des systèmes de back-office déclenchant des alertes en cas de problème (par exemple, si la température d'une chambre froide s'élève au-dessus d'une valeur déterminée). Toutes ces techniques sont particulièrement utiles en cas de stockage des denrées périssables telles que de la nourriture congelée.

4.     Se connecter au back-office : les systèmes de gestion d'entrepôt (WMS), les systèmes de gestion du transport (TMS), les systèmes de gestion intégrée (ERP) et bien d'autres encore — ces applications sont rarement connectées les unes aux autres. Pour tirer le meilleur parti des flux de données collectés dans l'entrepôt et au-delà, jusqu’à la livraison et la revers logistic, des systèmes de gestion d'entrepôt complètement intégrés sont nécessaires pour connaitre l'état des stocks et assurer le suivi de chaque article tout au long de son parcours. De nouvelles technologies reposant sur le Cloud offrent l'opportunité de déployer des systèmes de gestion d'entrepôts à moindre coût. Suite à une étude menée par Zebra Technologies, nous pensons que 68 % des entreprises prévoient de mettre en œuvre des systèmes de gestion d'entrepôts plus complets à l'horizon 2018.

5.     Optimiser la gestion des marchandises entrantes et sortantes : l’utilisation de systèmes RFID pour automatiser l'entrée et la sortie des flux en entrepôt devient de plus en plus courante. Une fois reliée à des systèmes de gestion d'entrepôts ainsi qu’à des terminaux portables guidant les équipes lors du picking, la technologie offre un gain de temps considérable. Cependant, le processus de retour des marchandises n'est pas aussi bien automatisé. Aujourd’hui, l'utilisation de codes à barres et de la technologie RFID pour gérer la revers logistic à peuvent contribuer à obtenir une photo plus complète des stocks tout le long de la chaîne d'approvisionnement.

Les flux d’information en libre service
L’IoT permet l’interconnexion entre des objets tels que des terminaux portables, des lecteurs RFID fixes, des capteurs, et des balises (Ebeacons) dans les allées et sur les racks pour faciliter l’intégration d’une automatisation encore plus accrue dans l'entrepôt. Ce qui conduit les équipes à augmenter leur productivité, à simplifier davantage les processus. Le secteur s'efforce aujourd’hui de réaliser une exécution précise des commandes et de réduire encore les délais de livraison – tout en gérant des entrepôts de plus en plus grands, un personnel de plus en plus nombreux et de plus en plus d'unités dans les stocks. Alors, l'adoption d'une stratégie IoT devient essentielle et offre la possibilité de convertir un entrepôt en différenciateur concurrentiel.

Stockage / Intégration