Adopter une vision globale en centralisant ses outils e-commerce

Face à un marché du e-commerce en constante évolution, les e-commerçants sont désormais confrontés à de nouveaux défis pour assurer le bon développement de leur boutique en ligne.

Estimé à 1 700 milliards de dollars dans le monde en 2015 et à 2 300 milliards de dollars en 2018, le secteur du e-commerce occupe désormais une dimension internationale. Dans ce contexte, de plus en plus de marchands optent pour une stratégie d’e-commerce cross-border en multipliant notamment leur présence sur des marketplaces globales. Cette approche leur permet ainsi de développer leur activité à l’étranger et de profiter de la notoriété de ces plateformes pour gagner en visibilité et faire connaître leur offre en dehors de leurs frontières. A noter que d’après un rapport UPS, 24 % des e-shoppers effectuent leurs achats sur des sites e-commerce étrangers.

Cependant, développer son activité à l’international demande une certaine organisation afin d’ajuster son offre en fonction du marché visé. A l’heure actuelle, si un e-commerçant comme Menlook souhaite se lancer dans l’aventure, il est amené à adapter sa stratégie pour diffuser son offre à l’étranger en faisant appel à différentes plateformes. Cela se traduit par exemple par la traduction de son catalogue produit, l’adaptation de sa solution de paiement en ligne ou encore la mise en place d’un système de livraison adapté. Même si, pour y parvenir et ainsi optimiser leur performance, les marchands disposent dorénavant d’une multitude d’outils e-commerce, ces-derniers sont cependant utilisés de manière indépendante, ce qui  ne leur permet pas d’avoir une vision globale de leur activité.  

En parallèle, le comportement des cyberacheteurs évolue et de nouveaux modes de consommation font leur apparition pour améliorer leur parcours d’achat. Le Showrooming, le Webrooming ou encore le Click and Collect, qui devrait augmenter de 20 % en Europe cette année par rapport à 2014, font partie des dernières tendances en date plébiscitées par les consommateurs. Mêlant online et offline, ces nouvelles formes de consommation incitent les marchands à opter pour une stratégie multicanal afin de répondre aux mieux aux attentes de cette nouvelle génération de consommateurs. Grâce à cette approche, les marchands peuvent ainsi offrir une véritable expérience d’achat enrichie à leurs clients tout en multipliant les points de contact pour augmenter leurs chances de les fidéliser.

 

Face à ces nouveaux enjeux, le secteur du commerce électronique va donc être amené à se complexifier dans les années à venir. Dans le même temps, les outils e-commerce mis à disposition des marchands vont continuer à se multiplier leur proposant encore plus de possibilités. Les marchands vont donc devoir s’organiser de manière optimale pour assurer la gestion de ces différents outils afin d’être les plus performants possible. D’où l’importance pour eux d’utiliser désormais des plateformes de centralisation d’outils e-commerce leur permettant d’avoir une meilleure vision et gestion de leur activité, et de mesurer l’impact de leurs actions à une échelle globale.

 

Paiement en ligne / Consommation