100 000 dollars perdus car ils n'ont pas testé leur plan de reprise d'activité

Une entreprise faisant partie du Fortune 1000 perd en moyenne 100 000 dollars US par heure lorsqu’elle est touchée par une panne d’infrastructure Informatique selon un rapport réalisé par IDC.

Un PRA (Plan de Reprise d’Activité) permet, dans le cas d’un sinistre majeur tel qu’un incendie, une panne ou un dégât des eaux de garantir le redémarrage de votre système informatique. Toutefois, une panne est le plus souvent déclenchée par des incidents mineurs, qui impactent aussi la performance du système d'information : surchauffe d'un système de ventilation, coupure électrique, etc. L'élaboration d'un PRA permet de détecter et de déjouer en amont ce type d’incident, mais également de reconstruire et remettre en route votre système informatique.

Perte de productivité et image dégradée

Certaines entreprises rencontrent encore beaucoup de difficultés concernant la sécurité, la perte et la récupération des données. Ces problématiques menacent non seulement la continuité de leur activités, mais elles coûtent cher lorsqu’elles surviennent, tant sur le plan de l’image que l’aspect financier. Il y a un en effet un réel manque à gagner lié à l’impact de l’incident sur l’outil de production. En cas d'indisponibilité de leur service, les pertes de Netflix ou Uber peuvent être astronomiques.

Afin de garantir la productivité et de s’assurer de pouvoir reprendre en cas de sinistre mineur ou majeur, l’implémentation d’un plan de reprise d’activité est crucial. Il permet de définir l'infrastructure nécessaire à mettre en place afin de répondre aux exigences de votre entreprise, comme le temps à respecter pour mettre en place le nouveau système ou la nature des données qui doivent être migrées, ainsi que les équipes à solliciter pour l’opération.

15% des entreprises ne testent pas leur PRA

La simple mise en place d'un plan de reprise d'activité n’est toutefois pas suffisante. Les entreprises doivent régulièrement tester leur plan pour évaluer son efficacité et y apporter les modifications requises, notamment en cas de changements intervenus sur le parc informatique. Or dans une étude conduite auprès de 195 administrateurs de systèmes et responsables d’entreprises, seulement 38% ont déclaré que leur entreprise avait un plan de reprise d’activité régulièrement testé. Plus grave encore, 15% des sondés déclarent que leurs entreprises testent leur plan moins d’une fois par an ou ne le testent pas du tout.

C’est un réel problème lorsque l’on sait, grâce à un rapport réalisé par l’IDC un peu plus tôt cette année, qu’une entreprise faisant partie du Fortune 1000 perd en moyenne 100 000 dollars US par heure lorsque qu’elle est touchée par une panne d’infrastructure. De plus, elle fait face à un coût supplémentaire de 500 000 à 1 million de dollars lorsque la panne touche une application essentielle. 

Le montant d’une panne sur votre infrastructure informatique peut, dans certains cas critiques, mettre en danger l’existence même de votre entreprise. Sans plan efficace, un incident mineur peut vous coûter cher et menacer la continuité de votre activité. Et même mise en œuvre, un plan de reprise d’activité doit être régulièrement testé et mis à jour.

Si vous ne faites pas partie de la liste annuelle des 1000 plus grandes entreprises américaines classées par chiffre d'affaires selon le magazine Fortune, vous n’avez pas moins besoin d’un plan de reprise d’activité complet, testé fréquemment et efficace. En faisant appel à l’expertise technique et l’écoute d’un professionnel en infogestion, vous parerez ainsi aux risques de sinistres susceptibles de causer une panne du système et une perte de données.

PME / Netflix