DSI, libérez-vous de vos postes de travail

Pour gérer le support et effectuer des mises à jour, les administrateurs informatiques effectuent des rondes incessantes. Les empêchant de se concentrer sur les innovations stratégiques. Ces pertes de temps - et d’argent ! - ne sont pourtant plus une fatalité.

Pour de nombreux administrateurs informatiques, le sentiment d’être enchaîné aux postes de travail de leur entreprise est bien trop familier. Alors qu’ils courent d’un terminal à un autre pour prévenir et résoudre les problèmes, ils se demandent très certainement s’il n’y a pas une vie après la gestion des postes de travail.

Managed Workspace : de nombreux postes de travail, une seule administration

Heureusement, si. Et cette nouvelle ère de la gestion des postes de travail se nomme Managed Workspace. S’il s’agit plus d’une évolution que d’une révolution, c’est bien là que réside l’avenir de la gestion des postes de travail.

Le Managed Workspace ? Une gestion centralisée et à distance de tous les postes de travail de l’entreprise, permettant notamment l’ajout, la configuration et des mises à jour faciles et rapides par profils d’utilisateurs. C’est le type de gestion des postes de travail bien connu des utilisateurs de clients légers, appliqué à tous les terminaux de l’entreprise.

Uniformiser l’hétérogénéité : plus de performance et moins de coûts

Le parc informatique des entreprises est bien souvent composé d’un héritage de terminaux hétérogènes, des ordinateurs fixes et portables, des clients légers et zéro, aux marques multiples et aux exigences variables. Un véritable casse-tête pour les DSI, qui peut aujourd’hui être facilement démêlé. Sous la bannière du Managed Workspace, tous peuvent en effet être gérés de manière cohérente et rationnalisée, par la même console d’administration centralisée et à distance.

Plusieurs options s’offrent même. Avec un simple logiciel de conversion, la plupart des terminaux peuvent aujourd’hui être transformés en clients légers. Plus faciles à gérer, mais également moins onéreux : une étude menée par l'Institut Fraunhofer en Allemagne a en effet révélé que le coût total de possession (TCO) peut être réduit de 47% sur 3 ans si un vieux PC est converti en client léger plutôt que remplacé, et de 35% dans le cas d’un ordinateur portable. Avec un agent d’intégration, même des PC sous Windows que l’entreprise souhaite conserver peuvent intégrer le parc informatique géré centralement et à distance. Les derniers développements du Managed Workspace permettent même d’intégrer la solution de gestion des postes de travail aux systèmes de gestion de l’entreprise.

Gestion centralisée des droits d’accès, sécurité renforcée

Au-delà des questions d’authentification des utilisateurs et de sécurité des connexions, la gestion centralisée du Managed Workspace offre une vision plus globale et une maîtrise plus précise des droits d’accès – aux données, aux applications, aux ports USB, aux périphériques… –, qui sont paramétrés centralement, par utilisateur ou groupe d’utilisateurs. Une fois logué, l’utilisateur n’accède qu’aux données et aux fonctionnalités qui lui sont permises.

Parfaite introduction aux environnements VDI et au Cloud Computing

En matière de gestion de parcs informatiques, il est indispensable d’aller vite tout en restant attentif – pour, d’une part, faire efficacement face à la complexité informatique actuelle et, d’autre part, favoriser la transformation numérique par la réduction des tâches opérationnelles.

Avec une approche Workspace Management, les environnements de clients hétérogènes peuvent être rapidement standardisés pour l’accès VDI, puis être gérés à distance. Les PME, tout comme les grandes entreprises devant répondre à des directives de conformité, peuvent améliorer l’efficacité, la disponibilité et l’évolutivité de leurs postes de travail informatiques, les sous-traiter à des fournisseurs de solutions ClaaS, ou faire ainsi un premier pas vers la virtualisation des bureaux, le tout au moindre coût.

Virtualisation / PME