Chrome atteint le seuil des 5% de part de marché

L'évènement marquant côté navigateurs est à mettre au crédit de Google Chrome qui franchit pour la première fois de son histoire la barre des 5% de part de marché.  

Les effets de la mise en place en mars du ballot screen par Microsoft, consistant à proposer le choix entre plusieurs navigateurs Web, ne se sont pas encore fait vigoureusement ressentir.

Internet Explorer a continué son repli d'un mois sur l'autre, mais dans des proportions équivalentes par rapport au mois de janvier. Firefox a de son côté encore gagné du terrain tant sur un an (+3,2 points) que sur un mois (+0,4 point).