Mountain View ferme ses Google Labs

Le moteur de recherche ferme son fameux centre d'expérimentation technologique. Certains projets devraient en profiter, d'autres seront abandonnés.

En annonçant ses derniers résultats trimestriels, Google avait expliqué vouloir "une nouvelle structure" pour "clarifier" son offre et "établir des priorités", selon les termes du P-DG Larry Page.

Une semaine après, Google joint le geste à la parole et annonce la fermeture de son Google Labs. Seules les expérimentations les plus prometteuses seront conservées, et bénéficieront donc a priori de plus d'attention, mais au sein d'autres divisions. Les autres projets seront abandonnés par Mountain View.

 

"Nous pensons qu'un ciblage plus important est crucial si nous voulons tirer le meilleur parti des opportunités extraordinaires qui sont devant nous", a expliqué Bill Coughran, vice président sénior pour la recherche et l'infrastructure systèmes du groupe, au sujet des projets des Google Labs, paraphrasant presque Larry Page.

 

Les expérimentations des Labs, et ses succès

 

Aujourd'hui, le Google Labs abrite 56 projets. Parmi les plus populaires, Swiffy, qui permet de convertir des fichiers SWF Flash en HTML5, Google Scribe, pour rédiger rapidement des documents en ligne, ou encore Google Art Project, qui propose de visiter les musées du monde entier.

Une fermeture qui ne devrait pas impacter les Gmail Labs et Google Maps Labs

Autres chantiers des Labs, Page Speed Online, qui permet d'analyser la vitesse d'affichage des pages, et dont certains grands e-commerçants vantent les méritent en matière de SEO, s'y trouve également. Sans oublier le bouton Google+, dont Larry Page a salué les résultats, qui a fait ses premiers pas dans le laboratoire.

 

"Les applications Android se trouvant actuellement dans les Google Labs continueront leur vie dans l'Android Market", prévient Google qui continuera cependant à "informer de ses progrès par le biais du site Web de Google Labs."

 

Inquiétudes


Mais, cette annonce a soulevé quelques inquiétudes. Cette décision marque-t-elle une volonté de freiner l'innovation au profit d'une recherche plus poussée de rentabilité ? C'est du moins les interprétations qui fleurissent sur des blogs ou des forums.

Google se veut rassurant. "Nous allons continuer à nous investir dans l'innovation, qui est une force motrice des Google Labs", a affirmé Google sur son blog officiel. Mountain View a cependant dû rééditer sa note initiale, et, pour calmer les inquiétudes, a ajouté : "nous ne planifions pas de changer les expérimentations menées sur nos produits. Cela n'impacte donc pas le Gmail Labs ou le Google Maps Labs."

 

Google n'a cependant pas été plus disert, notamment sur les projets qui allaient être abandonnés. Certains pourraient cependant faire l'objet de dons, comme ce fut le cas pour Google Wave, dont le code source, ouvert, a finalement atterri à la fondation Apache.

Google / Moteur de recherche