Firefox stagne toujours, victime de l'essor de Chrome ?

Les tendances sur un an indiquent une baisse, celle d'Internet Explorer, une hausse, de Chrome, et une stagnation, de Firefox. Si le navigateur de Microsoft perdait du terrain même avant l'arrivée de Chrome, celle-ci semble surtout avoir fait mal à Firefox. Depuis six mois, la part de marché du navigateur open source stagne en France, entre 27 et 30 %. Sur la même période, le navigateur Google a multiplié son poids par quatre. Si ces tendances se poursuivent, on pourrait assister dans un an à un rapprochement des parts de marché de ces trois navigateurs.