E-commerce omnicanal : pourquoi Intuiko a choisi l'open source

E-commerce omnicanal : pourquoi Intuiko a choisi l'open source La start-up française Intuiko a développé sa solution sur un environnement Java et une base de données PostgreSQL. L'offre est proposée en mode cloud privé.

Récompensée fin septembre dans le cadre des E-Commerce Awards dans la catégorie Acquisition, la start-up Intuiko propose une solution innovante dans le domaine de l'e-commerce omnicanal. Son crédo ? Permettre à un internaute de débuter une commande sur le web, la poursuivre en mobilité via des fonctions de panier persistant et de check-in/check-out mobile, et de la finaliser en magasin physique.

Née en 2011, Intuiko a dès le départ orienté ses choix technologiques sur de l'open source en basant sa solution sur un environnement Java J2EE, un framework Spring MVC. Le tout couplé à la solution d'optimisation de cache serveur Ehcache et au moteur de recherche Solr. Un choix effectué pour deux raisons principales. "Nous avons opté pour l'open source pour des raisons de performance et de coût, et avons pu obtenir d'excellents résultats avec ces technologies gratuites. C'est notamment le cas avec PostgreSQL que nous avons utilisé en mode cluster pour des besoins de redondance", fait savoir Eric Noé, directeur général d'Intuiko. 

Un taux de disponibilité annoncé de 99,95%


La solution d'e-commerce d'Intuiko, disponible en mode cloud privé, affiche un taux de disponibilité de 99,95% selon la start-up. Un bon chiffre qui n'empêche pas Intuiko de rencontrer des résistances auprès de clients français "encore attachés aux solutions d'e-commerce on-premise".

"La concurrence vient davantage des solutions on-premise que des solutions SaaS. Il reste encore beaucoup de travail pour persuader les entreprises que le SaaS présente bien plus d'avantages que la licence, notamment en évitant les projets de déploiement et de migration lourds", souffle Eric Noé.

Les débuts d'Intuiko sont prometteurs, la start-up ayant signé de beaux contrats avec Devred, Phildar ou Grain de Malice. Côté développement financier, Intuiko a par ailleurs pu bénéficier d'un prêt de plus d'un million d'euros auprès de BPI en juin 2013. En revanche, la société ne communique pas pour l'instant sur ses perspectives en matière de chiffre d'affaires, résultat net et niveau de rentabilité.

Java / PostgreSQL