Ce que pèse le SaaS chez les plus grands éditeurs de logiciel

Les plus grands éditeurs de logiciel (PwC - IDC) PwC a diffusé son classement des 100 premiers éditeurs de logiciels. Le cabinet révèle aussi la somme générée par le SaaS pur chacun d'entre eux.

Le classement des 100 premiers éditeurs de logiciels réalisé par IDC pour PwC vient de paraître. Il se base sur des informations financières publiques. Pour pouvoir comparer les éditeurs sur le même périmètre, et compte tenu des différents exercices fiscaux, les données analysées portent sur 2012.

IDC a donc classé les éditeurs selon le chiffre d'affaires générés par les logiciels, tout en indiquant la part qu'ils représentent dans le revenu total de chacun. Sans trop de surprises, trois Américains montent sur le podium. Sur la première marche, Microsoft devance largement IBM, avec deux fois plus de chiffres d'affaires générés par les logiciels, Big Blue faisant finalement à peine plus du quart de son chiffre sur les logiciels. Oracle n'est vraiment pas loin derrière. Le premier européen est bien sûr SAP, 4e éditeur mondial sur ce classement.

global 100 software leaders
Les 25 premiers éditeurs dans le monde, selon le dernier classement PwC, basé sur les données financières de l'année 2012. © PwC Global 100 Software Leaders

Plus bas dans le classement, malgré un chiffre d'affaires global record, Apple n'est que le 28e éditeur avec 1,6 milliard de dollars issus de ses logiciels pour l'année 2012 (soit deux fois moins qu'un acteur comme Fujitsu, ou dix fois moins que SAP). Google est 52e avec 755 millions de dollars issus des logiciels (dont 90% provient du modèle SaaS). Amazon est 74e, avec 460 millions de dollars tirés de ses logiciels : un revenu issu à 100% du modèle SaaS.

Classement des fournisseurs de solutions SaaS

Car le cabinet de conseil a aussi pu mesurer assez précisément ce qu'avait rapporté le SaaS à chaque éditeur pour cette année 2012. Une année de transition vers le SaaS, où ce modèle a vu son chiffre d'affaire augmenter de 60% au sein des 100 premiers éditeurs, apprend-on dans ce classement.

Le palmarès est ainsi très différent si les acteurs sont classés selon les revenus générés par le SaaS. C'est ainsi Salesforce qui prend la tête des éditeurs réalisant le plus de chiffre d'affaires issu du SaaS, assez loin devant Microsoft, qui avait sorti l'année précédente son Office 365. SAP et Oracle, pas forcément les éditeurs qui ont basculé le plus vite vers ce modèle, apparaissent tout de même dans le Top 10, aux côtés d'IBM, Google ou Adobe. Les sommes indiquées dans le classement ci-dessous sont cependant susceptibles d'avoir déjà considérablement évolué, IDC prédisant une croissance annuelle de 21% chaque année en moyenne pour le marché du SaaS d'ici 2016.

top pwc saas
Top 20 des éditeurs selon la part du SaaS dans leur revenu logiciel (à gauche), et selon le chiffre d'affaire issu du SaaS (à droite), toujours selon des données datant de 2012. © PwC Global 100 Software Leaders

Microsoft / IBM