Truffle 100 Europe : la France rétrograde à la 4e place

Les bénéfices des 100 plus grands éditeurs européens ont fondu de 800 millions en 2012. Mais les investissements R&D ont progressé de plus de 20%.

Véritable thermomètre de la santé des éditeurs de logiciels en Europe, le Truffle 100 Europe, qui publie sa 8e édition, souffle cette année le chaud et le froid sur l'industrie logicielle. En dépit d'un chiffre d'affaires en hausse de 10% sur 2012, à 41,1 milliards d'euros contre 37,2 milliards l'année précédente, le secteur a en effet été marqué par une chute conséquente de ses bénéfices. Ces derniers ont en effet fondu de 800 millions d'euros, et glissé de 6,6 milliards d'euros en 2011 à 5,8 milliards d'euros en 2012.

En revanche, Truffle Capital remarque la belle progression des investissements R&D des éditeurs logiciels, passés de 5,68 milliards d'euros en 2011 à 6,84 milliards d'euros en 2012, soit une hausse de près de 20,5%. Interrogé sur l'évolution de leur budget R&D pour 2014, les éditeurs européens ont par ailleurs prévu pour moitié d'investir autant, et pour l'autre moitié d'investir davantage. En termes de croissance des effectifs R&D, on note cependant une hausse plus modeste que l'année dernière (6%) avec 63 290 personnes, contre 8% en 2011.


4
Extrait du classement Truffle 100 Europe - Novembre 2013 © Truffle 100 Europe

"Avec 10% de croissance l'an dernier et des prévisions comprises 5 et 15% en 2014, les entrepreneurs européens du logiciel restent optimistes, dans un contexte de mutation complexe vers de nouveaux business-modèles, qui obligent les éditeurs à se réinventer en vendeurs d'abonnement, à l'heure du Cloud, du Saas, et de la mobilité", fait savoir Bernard-Louis Roques, directeur général et co-fondateur de Truffle Capital, institut à l'origine de la publication du Truffle 100 Europe en partenariat avec IDC et le CXP.

Bonne nouvelle malgré tout, concernant les perspectives d'évolution des effectifs en 2014, seulement 7% des éditeurs européens ont prévu de réduire leurs effectifs alors qu'ils sont 93% à prévoir de les augmenter.

Par rapport à l'édition précédente du Truffle 100 Europe, les trois premiers du classement restent inchangés : SAP reste en tête suivi de Dassault Systèmes et Sage. En 2012, les éditeurs français ont représenté 11,9% du chiffre d'affaires total du Truffle 100 contre 10,9% en 2011. La France est par ailleurs passée au 4e rang derrière l'Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Une déception quand on sait qu'elle pointait à la 3e place lors de la précédente édition (lire l'article : la santé insolente des ténors européens de l'édition de logiciel).

Parmi les autres faits saillants de cette nouvelle édition du Truffle 100 Europe, on notera que le cloud constitue la tendance la, plus porteuse pour l'industrie du logiciel (80%), devant les applications mobiles (55%). En outre, pour stimuler l'industrie du logiciel, les entreprises mettent notamment en avant les incitations fiscales comme le CIR (38%), les demandes d'aides publiques en R&D (23%) et le capital risque (16%).

Logiciel de gestion / Chiffre d'affaires