La France ciblée

En juillet les attaques de phishing sont plus bien réparties que lors du mois de juin durant lequel les Etats-Unis, la Turquie et la Pologne concentraient plus de 50% du phishing. Les deux derniers pays sont eux sortis du Top 5, au profit malheureusement de la Roumanie et de la France. Les Etats-Unis restent nettement devant avec 28,12% des attaques.

Les mois prochains confirmeront si oui ou non il s'agit d'une tendance et si l'Europe de l'Ouest fait désormais l'objet d'opérations de phishing plus soutenues.