Les chevaux de Troie déclinent

L'alerte de septembre sur le rootkit Agent.cxv est levée. Ce dernier disparaît du classement des codes malveillants recensés en octobre. Il est remplacé à la première place par un cheval de Troie, WMA.Wimad.n, exploitant une vulnérabilité dans le lecteur Windows Media Player.

Trois places du Top 5 sont en outre ravies par trois nouvelles menaces. Il s'agit d'Autorun.dui et de Sality.aa, respectivement un ver et un virus. La part des chevaux de Troie dans les principales menaces recule donc de nouveau. Elle n'est plus que de 50% contre 70% en septembre et 80% en août.