La biométrie

le contrôle dans les aéroports fait de plus en plus appel à la biométrie.
Le contrôle dans les aéroports fait de plus en plus appel à la biométrie. © Steria

La reconnaissance par les caractéristiques physiques, comme les empreintes digitales ou l'iris, est désormais bien mieux considérée. En France son usage a été strictement encadré afin de restreindre l'utilisation des techniques biométriques générant des traces comme l'ADN et les empreintes.

Néanmoins dans un climat tendu en raison des risques terroristes, la biométrie a vu son usage s'étendre, notamment aux Etats-Unis, laissant craindre un fichage des individus. Le Royaume-Uni en a largement libéralisé l'usage, comme dans les cantines scolaires. Les associations s'élèvent contre ce fichage précoce des citoyens.