Virtuellement sécurisé ?

titanic
Titanic © Columbia

Les experts en sécurité ne supportent pas le mot invulnérabilité. Un chercheur de VMware a donc eu fort à faire pour tenter de convaincre les spécialistes réunis à Toronto pour le CanSecWest. Mike Poor, interrogé par The Register, n'hésite pas à faire la comparaison avec le Titanic, supposé insubmersible.

L'hyperviseur rencontrera-t-il à son tour son iceberg ? Il n'est en tout cas pas imperméable aux risques. Mike Poor a même reçu 1,2 million de dollars du Département de la sécurité nationale américain pour identifier les attaques réalisables - elles existents -, ainsi que les parades.