Nimda : adepte du verlan

ce ver de messagerie de 2001 n'appréciait pas les serveurs microsoft iis.
Ce ver de messagerie de 2001 n'appréciait pas les serveurs Microsoft IIS. © Symantec

Lisez admin en commençant par la fin et vous obtenez Nimda. Ce ver de messagerie de 2001 n'appréciait pas les serveurs Microsoft IIS qu'il tentait automatiquement d'infecter une fois détectés. Quant aux éventuels dossiers partagés, ils hébergeaient, après infection du système, une copie de Nimda.

La force de ce ver était de pouvoir infecter un ordinateur de façon automatisée grâce à l'exploitation d'une faille de l'implémentation de MIME dans Internet Explorer. Ainsi la prévisualisation dans outlook de l'email malveillant provoquait la contamination. La simple navigation sur un site infecté pouvait également provoquer l'installation du ver.