Google menace de supprimer le publi-rédactionnel de Google News

Le moteur a de nouveau levé le ton contre les publi-reportages, rappelant qu'il pouvait supprimer de Google News tout contenu ou lien acheté à des fins promotionnelles.

Si la crédibilité est l'un des piliers de la presse, "il est difficile de rester crédible lorsque les articles sont achetés, ou lorsque les liens à l'intérieur des articles ont été vendus ou monétisés", souligne Google aujourd'hui dans son blog officiel dédié à Google News. Or, le moteur explique que de telles pratiques ne respectent pas ses consignes, et rappelle que Google News, ou Google Actualités "peut agir contre les sites qui violent ces consignes". Concrètement, Google menace de "supprimer les articles, voire tout le site qui les diffuse, de Google Actualités".

Le moteur a déjà pénalisé des pages de sites en les faisant disparaître de ses résultats. Récemment, le site Web britannique d'Interflora s'est vu sanctionner plusieurs jours sur Google.co.uk. D'ailleurs, Google le rappelle dans ce nouveau billet fustigeant le publi-rédactionnel, et met un lien vers ce précédent avertissement, publié lors de la sanction contre Interflora, visant ceux qui "vendent des liens qui passent du PageRank", c'est-à-dire en dofollow.

"Si un site mélange son contenu d'actualité, avec des publi-reportages, du contenu affilié, ou destiné à faire du marketing ou de la promotion", Google recommande fortement de servir ce contenu non d'actualité depuis une source ou un répertoire bien distinct, ou d'empêcher son crawl via le fichier robot.txt, ou encore de créer un sitemap Google News uniquement dédié à l'actualité.

A noter qu'après avoir pénalisé Interflora, Google avait déjà pris pour cible les publi-reportages. Peu auparavant, plusieurs journaux en ligne britanniques avaient vu leur PageRank sanctionné, vraisemblablement pour avoir vendu des publi-reportages contenant des liens dofollow.

Indexation / Google

Annonces Google