Cap prédateur d'Atos

capgemini pressenti pour la reprise d'atos
Capgemini pressenti pour la reprise d'Atos © Atos Origin / Capgemini / Montage Benchmark Group

L'annonce d'un raid de Capgemini sur la SSII Atos Origin fait la joie un jour durant des spéculateurs. Les cotations grimpent avant de se dégonfler suite aux démentis. La Lettre de l'Expansion indiquait, au conditionnel, que Capgemini avait mandaté BNP Paribas afin d'orchestrer une OPA sur Atos. Une opération qui aurait été financée par la Société Générale.

Atos pesait alors près de 3 milliards d'euros, tandis que le prédateur de la rumeur disposait lui d'une capitalisation boursière de 7,7 milliards d'euros. Les deux entreprises avaient déjà eu l'occasion de discuter, mais Capgemini avait expliqué n'être intéressé que par une partie des activités de la SSII.