Les associations nationales de défense du Libre

richard stallman, fondateur de la free softwarefoundation, lors de son
Richard Stallman, fondateur de la Free SoftwareFoundation, lors de son allocution à Paris Capital du Libre 2006 © Yves Drothier Benchmark Group

Aux côtés des organisations professionnelles attachées à la promotion d'un secteur économique, plusieurs associations françaises se positionnent dans la défense du Libre d'un point de vue idéologique. Proches de la FSF (organisation à l'origine de la licence GPL), deux sont d'envergure nationale. La première est l'April, association de promotion et de défense du logiciel libre.

Avec des objectifs similaires, l'Aful (Association francophone des utilisateurs Linux) présente la même démarche. "Alors que l'Aful met en avant les avantages concrets des logiciels libres, nous préfèrons nous placer sur le plan des principes", note l'April, en qualifiant l'Aful d'organisation amie. Reste une différence de taille. Là où l'April affiche plus de 2000 membres, l'Aful n'en atteint que quelques centaines.