Cap sur la ville numérique

Partant du constat que 60% de la population mondiale sera citadine en 2050, les ingénieurs de Bell Labs mènent des travaux de recherche autour d'une infrastructure de communication agrégeant des données produites par la ville. Des informations qui seraient disponibles par le biais d'une place de marché d'applications de distribution de contenu. Le cas pratique mis en avant par Alcatel-Lucent : l'utilisateur pourrait être alerté via son smartphone de l'arrivée d'un train dans la gare la plus proche, ou par le biais d'un objet communiquant situé à proximité de l'utilisateur (un écran public par exemple).
©  Cécile Debise/Journal du Net