Confidentiel : Bloomizon lève 160 000 euros pour gommer les carences en vitamines

La start-up lancera en avril son service en version béta, dans un premier temps réservé aux participants de sa campagne de financement participatif.

Difficile de s'y retrouver dans la jungle des compléments alimentaires et vitamines... Bloomizon est à l'origine d'un programme personnalisé destiné à apporter à chacun des vitamines en fonction de ses besoins. La start-up a levé 160 000 euros auprès d'investisseurs privés. Elle a également lancé une campagne sur Kisskissbankbank en proposant des tarifs préférentiels en pré-commande. Les premières boîtes de vitamines seront livrées à la mi-avril. Le site, en version béta, sera d'abord réservé aux Kissbankers. Il devrait être ouvert à tous à partir de décembre 2014.

La start-up, fondée par Mélanie et Benoît Jonniaux, est le fruit d'un an de travail en collaboration avec des chercheurs du CNRS et d'un partenariat noué avec le laboratoire Capsugel. Grâce à un algorithme, Bloomizon détermine les besoins en vitamines de chaque personne, en fonction de son alimentation, de ses données physiologiques et de ses habitudes sportives. Une fois la dose de vitamines déterminée, l'internaute reçoit des boîtes de vitamines personnalisées. Le consommateur paye à chaque commande (10 euros pour la boîte de 30 capsules), et non par abonnement. A raison de trois capsules par jour maximum, l'utilisateur dépensera entre 60 centimes et un euro par jour. Il peut ensuite suivre son évolution depuis une application mobile dédiée.

Levée de fonds / Financement