Neuf anecdotes sur Jeff Bezos tirées du dernier ouvrage sur Amazon

Neuf anecdotes sur Jeff Bezos tirées du dernier ouvrage sur Amazon Un nouvel essai relatant la naissance et l'essor d'Amazon vient de paraître. Il apporte une ribambelle de nouvelles informations sur Jeff Bezos, fondateur et PDG de la société.

Un nouvel ouvrage qui raconte l'histoire de la naissance et de l'ascension d'Amazon est paru début novembre, qui apporte une pléiade d'informations inédites sur Jeff Bezos, son fondateur et PDG. Intitulé "The Everything Store : Jeff Bezos and the Age of Amazon", l'ouvrage se penche à la fois sur la vie de Bezos et sur l'ascension du géant de l'e-commerce. Et si Brad Stone, l'auteur, n'a pas pu conduire d'interview en profondeur avec Bezos lui-même, il a néanmoins bénéficié d'un accès direct à beaucoup de ses amis, des membres de sa famille et de ses collaborateurs.

Le livre qui en résulte apporte de nombreuses anecdotes et histoires démontrant l'intelligence, l'énergie et l'obsession du client de Jeff Bezos. Bon nombre ont déjà été entendues ailleurs, sous une forme ou sous une autre. Mais quelques-unes sont inédites, même pour ceux qui surveillent son parcours depuis longtemps.

 A l'âge de 3 ans, Jeff Bezos a démonté son lit de bébé avec un tournevis parce qu'il désirait dormir dans un vrai lit.
 Le père biologique de Bezos était, à un moment de sa vie, un artiste de cirque. La mère de Bezos lui a dit de rester en dehors de leur vie lorsque Jeff avait quatre ans. Quand Brad Stone a interviewé son père, celui-ci n'avait aucune idée de qui son fils était devenu.

 Bezos a toujours été un passionné d'espace. Dans son discours de majeur de promotion à la fin du lycée, il a décrit "son rêve de sauver l'humanité en créant des colonies permanentes dans des stations spatiales en orbite, tout en transformant la planète en gigantesque réserve naturelle".

 Ce qui explique pourquoi il consacre une journée par semaine à diriger Blue Origin, sa société de voyage spatial commercial.

 Juste avant de lancer Amazon Web Services, qu'utilise par exemple la plateforme Netflix pour distribuer de la vidéo à des millions de foyers, Bezos a décidé de réduire les prix qu'Amazon facturerait aux entreprises utilisatrices de ses serveurs. Quand on lui a fait remarquer que cette décision impliquerait pour Amazon des pertes sur une longue durée, il a répondu que des bénéfices ne feraient qu'attirer la concurrence.

 Vous envisagez de travailler chez Amazon ? Travaillez votre style d'écriture, pas vos slides. Bezos a banni les présentations PowerPoint et exige que ses équipes lui remettent des documents de 6 pages pour étayer leurs propositions, de façon à encourager l'esprit critique plutôt que des "bullet points" simplistes.

 Bezos prend le service client si au sérieux qu'il laisse les clients lui écrire par email directement. S'il identifie un problème important, il transmet le message aux salariés d'Amazon concernés avec pour simple commentaire : "?". Les récipiendaires de ces emails n'ont plus qu'à régler le problème et expliquer immédiatement pourquoi il s'est produit.

 Parfois, sa volonté de satisfaire le client peut aller trop loin : en 2010, Bezos a manqué d'arrêter les emails marketing d'Amazon – qui génèrent des millions de dollars de ventes – parce que des consommateurs étaient gênés d'avoir reçu des emails mentionnant des lubrifiants corporels qu'ils avaient vus sur Amazon.com.

 Les 9,99 dollars qu'on est habitué à payer pour les e-books du Kindle ? C'était une surprise pour les maisons d'édition autant que pour les consommateurs. D'une manière ou d'une autre, Bezos s'est débrouillé pour ne jamais dévoiler ses intentions en matière de pricing durant le processus de négociation et a secoué toutes les personnes impliquées au lancement du Kindle.

Article de Kyle Russel.
Voir l'original : 9 Interesting Facts About Jeff Bezos From The Big New Amazon Book

Annonces Google