Le design au service de l’amélioration de la Supply Chain

Dans un monde de plus en plus compétitif, les disruptions se multiplient et affectent la bonne santé d’une entreprise. Pour prospérer, les entreprises doivent revoir le design de leur supply chain, encore trop linéaire.

En 2017, Deloitte publiait un rapport présentant les dernières générations d’outils et solutions pour répondre aux exigences d’efficacité, d’agilité et de flexibilité. Il en ressortait que la supply chain devra si elle veut faire face à ces situations, offrir des services accessibles en continu, taillés sur mesure, et digitalisés.

Une construction pas à pas

Pour se protéger de l’inattendu, trois types de décisions stratégiques, tactiques et opérationnelles clés doivent être prises concernant le design de supply chain. La prise de décisions stratégiques concerne les questions d’optimisation du réseau global. Par exemple, quel emplacement pour la nouvelle installation ? Combien de centres de distributions sont requis face à la demande client ?

Toutes ces problématiques forcent à des prises de décisions rapides, qui, avec la simulation et le design de supply chain peuvent être anticipées par une organisation avant qu’elle y soit confrontée. D’autant qu’aujourd’hui, les sociétés ont instantanément accès à un important volume de données, qui font partie intégrante de leur environnement (confirmation et statut de commande, suivi de livraison, accusé de réception…). Pour répondre à ces informations instantanées et sur mesure, les supply chain doivent redoubler d’efficacité, de transparence, et fonctionner sans heurts.

L’apport humain

Utiliser les technologies de manière appropriée n’est pas la seule clé du succès. Le facteur humain a lui aussi son importance. En effet, investir dans le capital humain accroît la maturité de l’organisation de la supply chain et les économies possibles, en offrant plus de marge de manœuvre pour améliorer sa résilience. Aujourd’hui, la supply chain doit fonctionner de manière globale et impliquer tous ses acteurs (spécialistes des calculs d’optimisation, planificateurs travaillants sur site, programmateurs chargé des livraisons), y compris ceux à l’international. La technologie Cloud relie ces personnes où qu’elles se trouvent et un logiciel de design de supply chain efficace de type SaaS (Software as a Service) se doit d’intégrer ce type de technologies. Cette solution devra donc octroyer des permissions différentes aux divers utilisateurs, de sorte que les planificateurs puissent se concentrer sur les scénarios, et les concepteurs sur la modélisation. Les échanges entre toutes les parties prenantes de la supply chain sont donc facilités et prennent compte de toutes les contributions des acteurs concernés.

En combinant les outils et les talents, les supply chains gagneront en résilience et ne verront plus la disruption comme une menace mais comme une opportunité.

Autour du même sujet

Annonces Google