Les innovations retail les plus marquantes du mois de mai

Comme chaque mois, focus sur les dernières innovations marquantes qui transforment l’expérience shopping. Ce mois-ci, on vous fait découvrir la nouvelle facette de la FDJ, les concepts ultra-connectés de Carrefour et Zara et la nouvelle technologie de Quickwy

Qui dit phygital, dit Zara !
Dans le nouveau flagship store de Zara à Stratford, dans l’est de Londres, les clients sont accueillis par des hologrammes, des bras robotisés et des vendeurs armés d’iPads, en plus de vitrines qui utilisent la réalité augmentée ! De cette manière, la marque souhaite associer le meilleur du shopping online et offline. "Les clients ne font pas la différence entre commander en ligne ou dans un magasin", a déclaré le porte-parole Jesus Echevarria Hernandez.
Le magasin introduit la commodité et la technologie du e-commerce dans le magasin physique. En prenant conscience de la disparition des barrières entre le magasin virtuel et physique, Zara expérimente des technologies émergentes in-store. Le nouveau magasin répond aux attentes des acheteurs online en utilisant notamment des miroirs intelligents de plus d’un mètre de haut, des points d’enlèvement robotisés pour les commandes faites en ligne et des caisses en libre-service ainsi que des assistants équipés d'iPad qui sont au service des clients du magasin pour commander leurs tailles en ligne afin qu'ils puissent les récupérer plus tard. "Nous voulons toujours que les clients interagissent avec nos magasins physiques", a déclaré Hernandez. De même, chaque vêtement est équipé d'une étiquette d'identification par radiofréquence. La technologie permet à Zara de vérifier l'inventaire d'un magasin en deux heures, un processus qui prenait environ trois jours auparavant ! Le magasin du futur ?

Pour en savoir plus, cliquez ici

La Française Des Jeux : entre point de vente et mobile 

L’essentiel du chiffre d’affaires de La Française des jeux provient de ses 30 000 points de vente. L’entreprise veut les protéger tout en misant sur le digital pour séduire de nouveaux clients. Pour ce faire, elle crée des jeux sur mobile amenant à passer en point de vente, tout en rénovant l’expérience dans les bar-tabac-presse qui manquent sérieusement de glamour.

A peine 14% du chiffre d’affaires de la FDJ devrait être lié au digital en 2018. "Les mises numérisées" qui s’appuient partiellement ou totalement sur le digital sont encore trop faibles. Autre avantage de cet investissement, l’usage du mobile permettra de collecter enfin des données sur les joueurs anonymes en point de vente afin de leurs adresser des offres ciblées et de développer les ventes. "Pour recruter de nouveaux clients, nous devons hybrider les deux mondes, le monde physique et le monde digital. Nous avons un enjeu de transformation, pour nous moderniser et séduire de nouveaux clients", annonce Cécile Lage, Chief Customer Experience & Digital Officer de la FDJ.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Quickwy sur les chapeaux de roues dans la course à la technologie ! 

Présente sur le nouveau Lab Innovations du spécialiste du paiement Visa dédié au retail à Berlin, baptisé Spielfeld, la start-up israélienne Quickwy miniaturise des Beacons (petits boîtiers capteurs utilisant une connexion Bluetooth) pour les coudre, comme des tags de radio-identification (RFID), dans les vêtements.

Chaque dispositif fait environ 5 mm d’épaisseur et permet d’activer des services, pour les clients comme les équipes en magasins, à un prix nettement inférieur à la RFID. L’usage du beacon bluetooth permet aussi d’apporter des services aux clients puisque les téléphones peuvent lire ce format. Quickwy assure pouvoir fournir de l’information sur le produit mais aussi pousser des produits complémentaires ou similaires et enfin inclure la fonction paiement. L’identification du produit est aussi unique ; ainsi, lorsque le produit sera réglé sur le téléphone du client, le beacon sera désactivé. "Le tag permet de suivre le produit de bout en bout, de l’usine à l’achat, les distributeurs peuvent aussi collecter des informations sur la manipulation des produits puisque des capteurs installés au plafond analysent en temps réel les mouvements", détaille Anat Shakeed,

Toujours dans l’optique de se rapprocher des nouvelles attentes de ses consommateurs, Quickwy met en lumière l’importance de l’innovation dans le retail.  

Pour en savoir plus, cliquez ici

Carrefour révolutionne le retail physique

















Carrefour Chine lance un concept ultra-digital "Carrefour, le Marché", fruit de son alliance avec Tencent. Le nouveau point de vente, inauguré le dimanche 20 mai à Shanghai, propose à ses clients de payer via leur compte WeChat Pay grâce à la reconnaissance faciale.

Payer avec son visage au supermarché, c'est désormais possible ! Un système qui pourrait remplacer, dans le futur, le paiement par mobile. Pour l'instant, seuls les Chinois peuvent s'offrir ce luxe et ce grâce à Carrefour qui vient de lancer le tout premier supermarché connecté. Avec "Le Marché", Carrefour mise sur l'expérience d'achat optimisée davantage que sur les produits proposés. Car, grâce à Tencent, le paiement en caisse se fait plus rapide via la reconnaissance faciale, dispositif associé au portefeuille électronique WeChat Pay. Et pour ceux qui ne souhaitent pas patienter à la caisse, il reste toujours possible de payer ses produits au fur et à mesure, via son smartphone, grâce à des applications développées par Tencent et intégrées à WeChat.

Encore une expérience utilisateur basée sur la vitesse d’exécution de la commande et une solide innovation pour un parcours d’achat fluide : le phygital dans toute sa splendeur !

Pour en savoir plus, cliquez ici 


Annonces Google