Les défis à relever pour devenir propriétaire à Paris aujourd’hui

De nombreux Français rêvent de devenir propriétaire et, à l’heure où les taux de crédit sont faibles, beaucoup veulent en profiter pour concrétiser un projet immobilier. Malgré la remontée des prix, l’immobilier reste en effet un placement attractif. Néanmoins, à Paris, les acheteurs font face à certains défis.

Devenir propriétaire à Paris est deux fois plus cher qu’en province. Les prix dans la capitale n’en finissent pas de grimper. Ils ont atteint 9 570 euros par mètre carré  au dernier trimestre 2018, en hausse de 17,6% sur cinq ans, d’après les statistiques des notaires du Grand Paris. Difficile, donc, pour les Parisiens de devenir propriétaire.

Avec un budget de 300 000 euros, vous pourriez soit avoir une maison familiale à Toulon, soit un T3 à Lyon de 70 mètres carrés ou seulement un studio de 30 mètres carrés dans le centre de Paris.

Devenir propriétaire à Paris signifie donc être prêt à vivre dans de plus petits espaces, ou réfléchir à s’éloigner du centre pour rejoindre la petite couronne, qui bénéficie à la fois de prix plus bas et du réseau de transport. Les projets du Grand Paris Express favorisent cette mutation, notamment pour les familles.

On a coutume de penser que plus la surface d’un bien est grande, moins le prix au mètre carré est élevé. Si cela se vérifie en province, à Paris, ce n’est pas forcément le cas. En effet, le prix moyen par mètre carré pour un studio est de 9 600 euros. Or, il faudra compter 9 790 euros pour un quatre-pièces.

Cette particularité parisienne s’explique en partie par le fait que les grands appartements sont plus rares que les petites surfaces.

Une course contre la montre

Si vous cherchez un bien à Paris, vous l’aurez remarqué, il faut être rapide !

En effet, à Paris la demande est forte et l’offre réduite. On assiste à une pénurie de biens. Ce déséquilibre s’explique notamment par une accumulation de reports de projet d’achat.

C’est un cercle vicieux : les propriétaires souhaitant acquérir un nouveau bien plus grand et ne trouvant pas de bien correspondant à leurs critères patientent avant de mettre leur bien actuel en vente.  

Par conséquent, lorsqu’un bien est mis en ligne, si celui-ci est en accord avec les prix du marché, les acheteurs se pressent. Cela se vérifie surtout sur des grandes surfaces, plus rares à Paris.

Penser son projet dans sa globalité

Si en moyenne en France un appartement est remis sur le marché au bout de 9 ans, à Paris, la moyenne est de 4 à 5 ans. Il est donc essentiel de penser à son achat mais aussi à la revente de son bien.

Votre contrat de prêt peut prévoir le paiement d’une indemnité si vous remboursez votre prêt de manière anticipée. Vous aurez donc tout intérêt à faire annuler ou diminuer ces indemnités (plafonnées à 3% du capital restant dû) auprès de la banque qui vous accorde votre crédit immobilier. Cette négociation doit se faire avant la signature de l’offre. D'où l'importance de bien la relire avant de signer.

Bien qu’il soit difficile aujourd’hui de trouver le bien immobilier de ses rêves à Paris, les acheteurs restent optimistes et les faibles taux d’emprunt ne peuvent que les encourager à l’être.

Les défis à relever pour devenir propriétaire à Paris aujourd’hui
Les défis à relever pour devenir propriétaire à Paris aujourd’hui

Devenir propriétaire à Paris est deux fois plus cher qu’en province. Les prix dans la capitale n’en finissent pas de grimper. Ils ont atteint 9 570 euros par mètre carré  au dernier trimestre 2018, en hausse de 17,6% sur cinq ans, d’après...