Areva divorce en public de Siemens

Hier mariés, aujourd'hui divorcés ? La rupture entre Areva et Siemens semble en tout état de cause largement consommée. Le groupe français a lancé une procédure d'arbitrage devant la Chambre de commerce internationale contre l'allemand, qui a mis fin en janvier à leur coopération pour partir s'allier dans le nucléaire avec le russe Rosatom. Siemens ne l'entend pas de cette oreille et envisage de demander à la Chambre de rejeter la procédure d'Areva. Ambiance alors qu'Areva reproche à Siemens d'avoir mis à mal leur alliance et compte même demander des dommages et intérêts. Siemens serait lié par un pacte d'actionnaires qui "contient notamment une clause de non concurrence". Affaire à suivre.

Suggestions de contenus