Le client râleur

Le râleur tend à vous considérer comme son bouc émissaire. "Il se venge souvent du fait d'être lui-même le bouc émissaire de quelqu'un", explique Georges Chetochine.

Inutile de s'engager dans un débat houleux qui ne risquerait que de l'exciter encore , il ne s'agit pas de lui prouver trop brutalement qu'il a tort. Diplomatie et empathie seront vos principales armes. Et si l'intéressé ne se calme toujours pas, Georges Chetochine propose même d'avoir recours à une méthode quelque peu extrême. "Il s'agit de créer un problème dont il est l'origine et ainsi l'impliquer émotionnellement. Répondez-lui que vous avez fait une erreur, que vous allez trouver le responsable et le virer illico. Il devrait sans doute se calmer." Adopter un comportement aussi excessif que le sien peut le conduire à se rendre compte de ses torts.

Suggestions de contenus