Victoire des bleus : une belle leçon de management

La coupe du monde de football et la victoire de la France nous apprend beaucoup sur le management et l'innovation participative en entreprise. Créer une cohésion d'équipe bien sûr, mais aussi se montrer enthousiaste, partager un rêve commun, créer un collectif fort et uni, sont les éléments indispensables de tout projet réussi.

La belle victoire des Bleus, nous apprend beaucoup et pas uniquement en matière de sport. En effet, les analogies entre sport de haut niveau et management de projets apparaissent évidentes tant ils impliquent des qualités similaires : esprit d’équipe, travail, rigueur, persévérance. L’équipe de France a également porté des valeurs qui transcendent chacun d’entre nous, mais qui sont parfois oubliées dans la gestion de projet : se montrer enthousiaste, partager un rêve commun, créer un collectif fort et uni. Ces fondements se retrouvent dans les projets d’innovation participative réussis. En effet, il faut savoir appréhender avec intelligence, l’humain et s’unir autour d’un objectif commun afin de créer une expérience collective unique.

innovation participative, innovation collaborative, plus que jamais ces initiatives prennent tout leur sens dans les entreprises quelles que soient leur taille ou leur secteur. Elles doivent évoluer, voire, se renouveler, pour répondre aux attentes du marché, et surtout aux nouvelles façons de travailler et de manager. Chaque partie prenante de l’organisation est invitée à partager ses idées et travailler à plusieurs pour les améliorer et traduire leur mise en place concrète. Que l’innovation soit de rupture ou incrémentale, elle arrive au terme d’un long processus ou l’humain est la clé de voûte de la réussite de ce type projet.

Jouer collectif

Les projets d’innovation sont avant tout une affaire humaine. Il s’agit de créer une cohésion de groupe, fort utile sur le long terme, ainsi qu’un sentiment de fierté d’appartenir à une organisation qui déploie de tels projets. Conduite dans les règles de l’art à partir de référentiels, la démarche s’orchestre sur un savoir-faire et un savoir-être individuel et collectif au service de la réussite. 

Travailler en groupe, surtout s’il faut défricher et déployer de nouvelles méthodes, n’est pas une chose évidente, l’important est de pouvoir se projeter dans un idéal. Ainsi, le groupe, guidé par un manager exigeant et bienveillant, peut devenir un collectif soudé qui se challenge par l’apprentissage, l’écoute mutuelle, l’entraide, la générosité. Il faut donner pour recevoir. Cette approche permet d’anticiper toutes les phases d’un projet afin de résoudre collectivement, un à un, les problèmes organisationnels ou techniques qui se posent.

Enfin, dans une équipe, il faut savoir équilibrer le collectif et l’individuel. En effet, les managers en particulier, doivent parfois se mettre en retrait, occuper une position moins prestigieuse mais néanmoins stratégique. Dans un processus itératif, il devient essentiel de favoriser l’autonomie des collaborateurs afin de les responsabiliser. C’est la somme et la complémentarité des compétences utiles qui génère la réussite et l’envie de se dépasser ainsi que d’aller encore plus loin.

Créer un climat enthousiaste

L’objet trophée symbolise la victoire et pour gagner cette coupe il faut visualiser le rêve commun et le partager, la cible idéale à atteindre, le chemin à parcourir dans le temps, les étapes clefs, les embûches, le rôle des uns et des autres pour décrocher ce fameux Graal. 

En innovation et en conduite de projet, c’est le même combat : il faut de la technique et du relationnel, du savoir-faire et du savoir être et être 100% collectif. L’art managérial consistera donc à s’appuyer sur la richesse de la somme des singularités et à faire vivre et évoluer ensemble des coéquipiers pour la réussite et la performance commune. 

L’innovation participative fait appel à la créativité et à l’imaginaire dans un premier temps. Fab-Labs, forums, portes ouvertes, petits déjeuners, … chaque organisation doit créer un climat favorable aux échanges et à l’émulation collective. Souder une équipe, s’appuyer sur ses relais forts pour atteindre la victoire, l’équipe de France nous a montré l’importance de la cohésion entre ses joueurs, entraîneurs, soignants, tacticiens, assistants et bien d’autres intervenants encore. L’entraîneur comme le manager doivent savoir mettre en musique toutes ces parties prenantes et célébrer la réussite.

 

Annonces Google