De Matrix à Matrice (épisode 9)

Par l’entremise de l’IA, l'homme et la machine collaborent toujours plus chaque jour. L’exemple de SaneBox, étudié à la lumière de la matrice proposée dans l’article inaugural de cette série, est encourageant.

Une certaine patience chez SaneBox

SaneBox est une solution de gestion de votre boîte e-mail. Elle propose de faire le tri, le ménage et du rangement dans vos e-mails à votre place.

Si vous téléchargez SaneBox, très vite, le site vous expliquera qu’il va, si vous êtes d’accord, créer des dossiers à l’intérieur de votre boîte de courriers entrants : un dossier dans lequel son algorithme placera les e-mails qu’il suppose devant être lus dans l’heure, un autre pour ceux méritant d’être lus une fois par semaine, un autre pour ceux méritant d’être consultés une fois par mois, un dossier pour les spams, un dossier pour des e-mail appelant une réponse, etc. SaneBox sera transparent sur la logique qu’il suit mais surtout se proposera d’apprendre avec vous en se positionnant comme un assistant diligent et obéissant. Chaque fois que vous déplacerez un e-mail d’un dossier à l’autre, pour corriger une mauvaise attribution faite par SaneBox, ce dernier apprendra et ne reproduira plus l’erreur. Exemple, une personne reçoit une facture mensuelle de son opérateur télécom. SaneBox placera l’e-mail dans le dossier « A lire ce mois-ci ». Mais, si cela ne convient pas à l’utilisateur, ce dernier déplacera l’email dans un dossier qu’il a créé et intitulé « Factures à pointer ». Le mois suivant, SaneBoxe l’aura intégré et archivera bien sagement les nouvelles factures mensuelles dans ce même dossier.

SaneBox mérite de figurer dans le carré B de notre matrice.

A suivre

Intelligence artificielle

Annonces Google