Rénover son infrastructure avec succès : les 3 facteurs clés de réussite

De nombreuses entreprises évoluent vers une "refonte de l'infrastructure". Soit elles migrent vers le cloud, soit elles mettent l'IT à niveau et en conformité avec les obligations réglementaires. Le point sur quelques bonnes pratiques pour négocier ce virage.

Déjà excessivement sollicitée, l'IT doit essayer de mesurer l'impact des changements d'infrastructure sur l'utilisation quotidienne du réseau sans vision claire du point de départ et parfois, sans but final évident. Toutefois il existe des technologies qui, une fois déployées stratégiquement dans la refonte de l'infrastructure, permettent à l'informatique d'augmenter son efficacité, y compris dans l'administration du réseau, et d'offrir un support de meilleure qualité. Le tout permet, au final, de réaliser des économies de coûts pour l'entreprise.

SD-WAN

Il devient de plus en plus évident que le réseau traditionnel est devenu un obstacle à l'agilité de l'entreprise. Pour cette raison, beaucoup d'entreprises font le choix d'une transition partielle ou complète vers un modèle cloud. Passer au cloud apporte son lot de complexités - par exemple, la gestion du trafic réseau, la disponibilité de la bande passante et la performance posent toutes des contrainte sur les ressources. Ainsi, une récente étude de Riverbed Technology a révélé que 93% des décisionnaires dans l'informatique indiquent rencontrer tous les mois des difficultés sur le réseau en lien avec le cloud à cause d'une infrastructure réseau dépassée[1].

D'autre part, les réseaux SD-WAN offrent une solution pour concevoir, déployer et administrer des réseaux distribués pour les entreprises connectées au cloud. Ils remplacent rapidement les réseaux étendus traditionnels et deviennent l'option idéale des entreprises qui cherchent à faire une meilleure intégration avec une infrastructure SaaS et cloud.

Comme souvent dans les décisions prises en entreprise, économiser de l'argent et optimiser les ressources sont des critères décisifs pour choisir de rénover l'infrastructure. L'implémentation d'un SD-WAN permet aux responsables métier comme à l'équipe informatique d'apprécier ces avantages. Les conceptions traditionnelles de l'informatique utilisant le MPLS et appliquant le backhauling à tout ce qui arrive dans le data center pour parer les pannes d'Internet sont bien plus fastidieuses quand l'entreprise adopte le SaaS et le cloud. Le SD-WAN gère cette évolution en mettant à profit des sources supplémentaires de bande passante telles que l'internet haut débit, moins onéreux que le MPLS traditionnel pour la connectivité.

L'implémentation du SD-WAN réduit non seulement le coût de connectivité, mais permet aussi aux entreprises de profiter de l'agilité des services cloud et des économies qu'ils génèrent. En prime, la rigueur de l'automatisation qu'apporte le SD-WAN assure que la configuration de tous les terminaux est uniformisée - et la sécurité globale améliorée. Autre intérêt de l'automatisation par le SD-WAN : la possibilité d'éliminer les problèmes quotidiens de support et de faire gagner un temps précieux à l'équipe IT en charge des taches opérationnelles. Elle peut se consacrer à d'autres sujets, entre autres apporter un support aux utilisateurs internes et aux clients. En bref, tout le monde est gagnant.

Virtualisation

Dans le contexte technologique, le terme de virtualisation et ce qu'il signifie dans un projet de transformation de l'infrastructure se réfèrent en général à la virtualisation du hardware. Celle-ci domine au plan des serveurs avec lesquels une entreprise à intérêt d'entamer la transformation de son infrastructure. Pour les PME, la virtualisation des serveurs est un choix de prédilection pour conduire les projets digitaux sans engager de grosse dépense, mais en exploitant les investissements précédents dans le hardware. Finalement, les environnements virtualisés peuvent être créés à partir des ressources existantes pour éviter l'achat de matériel supplémentaire. De plus, les environnements virtuels peuvent reproduire différents types de machines et de systèmes d'exploitation. Pour toute entreprise qui cherche à migrer davantage vers le cloud ou à tirer profit des conteneurs, la virtualisation est une formidable option, car ces deux approches sont essentiellement élaborées dans des environnements virtuels.

Micro-services

Quand les entreprises mettent en œuvre leurs stratégies cloud et la mise à niveau correspondante de leur infrastructure, les micro-services peuvent jouer un rôle majeur. Déployer des applications conçues pour le cloud ou adaptables au cloud est devenu critique pour les entreprises afin de répondre aux attentes de consommateurs actuels. Les micro-services sont devenus la structure d'architecture de prédilection pour ces applications.

Afin de mettre à disposition un environnement plus évolutif et plus souple, il importe de subdiviser l'imposant héritage applicatif bien ancré en composants autonomes qui vont fonctionner ensemble. Utiliser une architecture de micro-services permet de déployer et de livrer de façon répétée les applications volumineuses et complexes, ce qui offre un réel avantage au développement, à l'équipe DevOps et à l'équipe IT en général. Cela permet également aux entreprises de faire évoluer leur technologie et de la dimensionner pour arriver à une résilience accrue au fil du temps, autant de qualités attendues dans la refonte réussie d'une infrastructure. Les micro-services réduisent également le risque de panne prolongée. Ils permettent aux entreprises d'identifier et de rectifier un conteneur défectueux, de procéder immédiatement à un remplacement ou d'apporter une solution. Les pannes restent ainsi de simples soubresauts - une erreur mineure, au lieu d'une panne qui dure. La conception traditionnelle des applications en trois niveaux ne permet pas d'intercaler facilement un remplacement, si bien que les pannes peuvent être longues et préjudiciables pour l'entreprise. 

Sans aucun doute, la refonte d'une infrastructure est essentielle pour toute organisation qui cherche à rester compétitive dans le monde digital actuel très performant. Le moment est venu de mettre à niveau les systèmes hérités qui freinent l'entreprise et l'empêchent de réagir agilement et efficacement aux attentes du marché. Utiliser des technologies telles que le SD-WAN, la virtualisation, les conteneurs et les micro-services garantit que les mises à niveau de l'infrastructure se déroulent au mieux, en minimisant les coûts. Grâce à cela, les entreprises restent sur le haut de la vague et l'informatique, en particulier, peut évoluer et mieux réaliser les projets sans compromis sur la qualité des services qu'elle fournit. 

[1] Source

Autour du même sujet

Annonces Google