La vidéo en entreprise : levier de performance pour la communication

Dans notre vie quotidienne, la vidéo a pris de plus en plus de place ces dernières années, notamment dans le cadre de nos échanges privés.

L’arrivée de nombreuses applications mobiles, pratiques et ludiques pour communiquer de visu avec son entourage a grandement participé à ce phénomène. Et, au sein de l’entreprise, pour faire passer une idée, former à distance, organiser un meeting virtuel ou encore collaborer plus efficacement, la vidéo devient également un recours privilégié.Cependant, pour que ce média soit réellement pertinent, il doit prendre en compte 2 paramètres essentiels à son adoption : la simplicité d’utilisation des solutions mises en place et leur interopérabilité.

Les collaborateurs plébiscitent la vidéo en entreprise
L’essor des applications de type Facetime, MSN Messenger ou Skype dans notre vie personnelle renforce l’envie des collaborateurs de retrouver ces outils dans leur quotidien professionnel. Les entreprises ont tout intérêt à capitaliser sur cet engouement. En effet, l’outil vidéo permet de mieux capter son audience, en affichant un taux de mémorisation bien plus élevé qu’une simple slide. Aussi, s’assurer que ses collaborateurs intègrent bien les messages qui leur sont transmis est fondamental. Or, placez un contenu vidéo à côté d’un texte écrit et vous pouvez être certain que c’est la vidéo qui attirera toute l’attention en premier !
De plus, concernant les interactions entre individus, là encore, un appel en visio présente de nombreux avantages. Non seulement, il renforce l’implication des personnes puisqu’il est difficile de faire autre chose pendant un call où l’on se sait observé, mais le fait de voir le visage de son interlocuteur s’animer permet également de mieux échanger et d’adapter son discours en conséquence.
Pas étonnant, donc, que les contenus BtoB traditionnels (PowerPoint, newsletter interne, livres blancs…) ou plus événementiels (meeting, formation…) intègrent désormais de plus en plus de vidéos.
Garantir l’interopérabilité et la simplicité d’usage
Toutefois, cette évolution ne va pas forcément de soi. En effet, les collaborateurs veulent pouvoir utiliser sur leur lieu de travail les outils auxquels ils sont déjà habitués dans leur vie privée. Cela pose notamment la question de l’interopérabilité. Le principal défi de l’essor de la vidéo en entreprise est ainsi de parvenir à gérer la masse d’outils existants et de les faire communiquer entre eux, quels que soient le device ou l’application utilisés.Heureusement, ces dernières années, des solutions logicielles ont permis de résoudre en partie cette équation, en simplifiant l’accès à la visioconférence. Surtout, un simple PC équipé d’une bonne webcam suffit désormais pour organiser une réunion à 2 ou 3 personnes. Avec peu d’équipements, donc, vous obtenez le même résultat qu’avec les solutions hardware lourdes et coûteuses qui prévalaient jusqu’en 2010 pour un prix divisé par 10. Reste que l’enjeu pour les grands groupes est désormais de réussir la transition avec l’existant. Pas question, en effet, de tout changer du jour au lendemain.Autre défi : l’optimisation de la bande passante sur le live, mais aussi sur le replay, dans le cadre d’une formation à distance, par exemple. Sans investir des millions, des solutions Peer to Peer existent déjà, qui permettent de répondre à cette problématique. Enfin, il est primordial de faire en sorte que la vidéo soit ultra facile et simple d’utilisation. L’intuitivité des applications qu’expérimentent les gens dans leur vie quotidienne doit se retrouver dans les solutions vidéo mises à leur disposition par leur entreprise. Il faut que les utilisateurs puissent se débrouiller sans recourir à l’intervention d’un tiers technique, comme c’était encore le cas il n’y a pas si longtemps.L’étape suivante ? Intégrer l’intelligence artificielle à ces nouvelles solutions de communications unifiées. Sur la forme, on peut imaginer des traductions en live, des recherches avec partage de liens… Sur le fond, la collecte de données servira à optimiser les campagnes de communication interne. Ainsi, on pourra savoir quand et comment est consommé un contenu vidéo, combien de personnes l’ont partagé et avec qui, quel collaborateur a pris le plus souvent la parole lors d’une réunion…Les possibilités qui s’annoncent sont prometteuses et, à n’en pas douter, rendront la vidéo encore plus incontournable dans notre environnement professionnel dans les 5 à 10 prochaines années !

Annonces Google