Le cloud sera-t-il victime de son succès ?

Le cloud est devenu en quelques années un levier de l’innovation et un pilier de la transformation numérique. Les entreprises l’adoptent massivement et les fournisseurs de cloud enrichissent leurs offres.

Pour ne pas être victime de son succès et devant l’abondance des offres le Cloud devra éviter de tomber dans le piège de la complexité.
Le cloud sera-t-il victime de son succès ?

Le cloud est devenu en quelques années un levier de l’innovation et un pilier de la transformation numérique. Les entreprises l’adoptent massivement et les fournisseurs de cloud enrichissent leurs offres. Pour ne pas être victime de son succès et devant l’abondance des offres le Cloud devra éviter de tomber dans le piège de la complexité.

Le cloud a contribué à démocratiser les nouvelles technologies.
En 20 ans, les vagues d’innovations technologiques se sont succédé avec une nette accélération sur la dernière décennie. Cloud, mobile, Intelligence artificielle et internet des objets ont bouleversé les usages du quotidien et entraîné les entreprises dans une profonde mutation. Loin d’être en compétition ces quatre "super technologies" se complètent, se combinent et se renforcent pour donner toute sa puissance à la révolution numérique. Elles ouvrent la voie à une nouvelle économie et façonne un nouveau monde avec le véhicule autonome, la ville intelligente, l’hôpital numérique, l’agriculture technologique, l’usine 4.0, la banque et le commerce de nouvelle génération.... Chaque entreprise quelle que soit sa taille et son secteur d’activité peut participer à cette révolution numérique car le cloud a contribué à démocratiser l’accès à ces technologies et par la même occasion en a accéléré l’adoption.

Le cloud public s’est enrichi d’une multitude de services.
Au-delà d’offrir un accès simple et économique à des ressources informatiques, le cloud public s’est doté de nombreux services aussi bien technologiques que métiers. L’intelligence artificielle par exemple n’est plus réservée aux seules entreprises disposant de moyens techniques et financiers conséquents. Une petite entreprise ou une start-up peuvent aujourd’hui accéder facilement à de multiples services de machine learning dans le cloud public soit sous forme de logiciels SaaS prêts à l’emploi soit par l’intermédiaire d’API. Il en va de même pour des services de mobilité, de DevOps, de sécurité et d’IoT. La liste est longue et ne cesse d’augmenter. A l’heure où les entreprises n’ont de cesse de vouloir innover, le cloud public se présente comme le complément incontournable de leur cloud privé ou de leur informatique interne ("on premise"). Ces dernières années le paysage du cloud s'est modifié et les fournisseurs de cloud public ont considérablement étoffé leurs offres. Les services clouds se sont diversifiés et le cloud hybride s'est imposé.

La complémentarité des offres favorise le multicloud.
La richesse et la complémentarité des offres des fournisseurs de clouds sont pour beaucoup dans l'adoption du cloud. Les clients veulent profiter de cette complémentarité et garder la possibilité d’avoir plusieurs fournisseurs pour disposer des meilleurs services adaptés à leur stratégie et à leur métier. Ils optent progressivement pour une stratégie multicloud qui consiste à travailler avec différents fournisseurs de cloud public. Selon IDC, on s’attend à ce que 94% des entreprises fassent appel à du multicloud en 2018. Ces mouvements vers le cloud hybride et le multicloud posent de nouvelles questions en termes de gestion et de sécurité. Pour tenir ses promesses de souplesse, d'agilité et de maitrise de coûts, le cloud doit se concevoir comme un seul et même environnement et non pas comme une juxtaposition de clouds possédant chacun ses propres outils et méthodes d'administration. Les mêmes règles de gestion et de sécurité doivent pouvoir s’appliquer à une charge applicative quel que soit le cloud utilisé. Être capable d’apporter une gestion et une sécurité homogènes sur l’ensemble du cloud sera sans doute un des grands enjeux pour les prochaines années si on veut maintenir l’efficacité du cloud et éviter de reproduire le niveau de complexité qu’on a connu dans l’IT traditionnelle. Dans un rapport datant d’octobre 2017, Gartner indiquait que le multicloud allait nécessiter le recours à des plateformes de gestion de cloud (CMP)

Les partenariats avec les fournisseurs de cloud publics sont essentiels pour simplifier la gestion du cloud.
Aujourd’hui, il est illusoire de vouloir couvrir seul toutes les problématiques du cloud d’autant plus quand il s’agit d’hybridation et de multicloud. En conséquence, les partenariats avec les fournisseurs de cloud public se renforcent pour apporter aux clients une plus grande liberté de choix et une meilleure efficacité. Tribune écrite en collaboration avec Hervé Renault, Directeur Senior de l’offre VCPP (VMware Cloud Provider Program), VMware EMEA(Europe, Moyen-Orient, et Afrique) 

Annonces Google