4 raisons d'opter pour une infrastructure de gestion des données scale-out et non scale-up

Toutes les entreprises cherchent à optimiser leur informatique pour gérer efficacement leurs données. Mais les infrastructures traditionnelles de type scale-up qui étaient censées répondre aux enjeux de la gestion des données, font aujourd’hui parfois partie du problème.

Si le scale-up permet un accroissement des capacités de stockage, il a pour conséquence de faire augmenter les coûts. Cette stratégie peut également être responsable d’une confusion quant à l'endroit où sont stockées les données, qui y a accès et si elles sont ou non protégées, et ceci, d'autant plus que chaque produit possède son propre silo de données.

Aujourd’hui, une approche moderne et évolutive de la protection et de la gestion des données permet d’éliminer les mises à niveau et les silos : la technologie scale-out. Son caractère automatisé permet d'économiser du temps et de l'argent sur le long terme. Par ailleurs, lorsqu'elle est utilisée pour des processus tels que la sauvegarde et la restauration, elle offre ce que toutes les entreprises recherchent : de l’agilité et de la rentabilité dans leurs data-centers.

Commvault a recensé quatre raisons qui démontrent qu’à l’heure actuelle, il est préférable d’opter pour une approche de type scale-out plutôt que scale-up lorsque l’on aborde la question de la gestion et de la protection des données.

1. Normaliser et simplifier la gestion

La gestion de multiples produits pour la sauvegarde et la restauration des données est un défi que permet de relever une infrastructure scale-out. Elle offre en effet une gestion unifiée par une seule console grâce à laquelle les équipes informatiques peuvent appliquer des politiques standardisées et automatiser certains processus. Elle dispose même de capacités libre-service pour l’ensemble des données d'entreprise. Cela peut avoir un impact significatif sur la réduction des coûts de gestion, permet de minimiser les risques et de s'assurer que les mandats de conformité réglementaire et de gouvernance soient toujours respectés.

2. Accroître la portabilité des données

Pour tirer parti des nouvelles technologies et obtenir une infrastructure réellement agile, il faut s’assurer que les données puissent être déplacées facilement si nécessaire. Alors que la sauvegarde, la restauration et le stockage traditionnels limitaient la capacité de déplacement des données entre les différents niveaux et silos de stockage, les architectures évolutives rendent leur portabilité à la fois simple et transparente. Elles peuvent également simplifier le mouvement des données vers le cloud, à l'intérieur du cloud ou d'un cloud à l'autre, de telle sorte que les données ne sont jamais bloquées sur une plateforme ou chez un fournisseur spécifique.

3. Activer les services de type cloud

L'évolutivité n'a de valeur que si elle permet un accès aux données aussi facilement que s'il s'agissait d'un cloud. C’est précisément ce qu’offre une approche scale-out. Elle permet un accès instantané aux données quelle que soit leur localisation (datacenter ou cloud), aussi bien pour les utilisateurs que pour les applications, le tout au travers d’une interface standard. Même les demandes les plus exigeantes et simultanées de plusieurs utilisateurs ou applications peuvent être prises en charge avec une disponibilité similaire à celle du cloud.

4. Minimiser les risques

La complexité des architectures "scale-up", notamment à cause du vieillissement de l'infrastructure ou de la mise en place de scripts personnalisés, peut être la source de nombreuses pannes d'applications et nuire à la productivité des utilisateurs. L'utilisation d'une architecture "scale-out" offre une résilience plus importante qui permet de limiter ce risque et d’augmenter considérablement la disponibilité. De plus, il est beaucoup plus simple, pour garantir la conformité et la gouvernance, d’unifier, de rendre des directives cohérentes et d'automatiser l'ensemble des données de l'entreprise, peu importe l’endroit où elles sont stockées.

L'infrastructure "scale-out" offre une approche de type cloud pour le stockage secondaire, y compris la sauvegarde et la restauration qui modifie rapidement le paysage des datacenters d'aujourd'hui. Alors que les besoins en stockage de données connaîtront une croissance encore plus rapide au cours des prochaines années, le choix de la technologie "scale-out" va permettre de réduire les coûts, la complexité et d'atteindre les objectifs de transformation digitale de chaque entreprise qui veut rester compétitive dans son secteur.

Annonces Google