Poser les fondements nécessaires pour une industrie 4.0

Dans un environnement hautement concurrentiel évoluant rapidement, recourir au numérique et agir sur la base de ses enseignements pourraient bien être déterminant pour assurer l'avenir du secteur industriel.

Aujourd'hui, les acteurs de l’industrie se tournent vers la transformation digitale pour entrer dans la nouvelle ère industrielle. L’industrie 4.0, permet aux entreprises du secteur de répondre aux besoins de demain grâce à une plus grande efficacité des opérations, une connaissance approfondie des clients, et une commercialisation plus rapide de nouveaux produits.

En effet, alors que les leaders du digital opérant dans le secteur dégagent déjà plus de 50% de leur chiffre d’affaires à partir de produits et services liés au numérique, les industriels de la zone EMEA estiment que leurs investissements dans le digital entraîneront une augmentation de 13% de leurs recettes dans les cinq prochaines années.

Cependant, les équipes informatiques chargées d’assurer la continuité d’activité sont confrontées à de nouveaux challenges en raison de l’adoption croissante d’outils digitaux.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Le défi qui incombe aux équipes informatiques pour maintenir la continuité d’activité est d’autant plus conséquent à mesure que le volume des données augmente et que le recours au digital par les fabricants se complexifie.

En raison de l’utilisation croissante des objets connectés par les employés, et de l’apparition de points d’entrée supplémentaires à surveiller, les équipes informatiques doivent désormais faire face à des menaces extérieures, telles que les cyberattaques, de plus en plus prolifiques et sophistiquées.

Les technologies de sauvegarde vieillissantes sont un autre obstacle important pour les entreprises. C’est le cas de Volvo Car Benelux qui effectuait auparavant sa sauvegarde sur les serveurs physiques sur site, une pratique intenable sur le long terme à cause des coûts d’achat du matériel nécessaire, des risques d’erreur humaine et de la lenteur du processus de restauration des données, autant de facteurs venant compliquer la continuité d’activité de l’entreprise.

Toute panne informatique peut avoir un effet désastreux sur les entreprises du secteur manufacturier, pour lesquelles l’accès ininterrompu aux équipements, applications et données est primordial. Les conséquences négatives touchent aussi bien l’intégrité de l’entreprise que le moral des équipes, la fidélité de ses clients et sa réputation en général, ainsi que ses résultats financiers, avec l’enregistrement de pertes immédiates ou de coûts d'opportunité à plus long terme.

Enfin, les entreprises manufacturières ont des exigences élevées en matière de restauration car elles sont particulièrement vulnérables aux écarts de disponibilité. En effet, lorsque les équipes informatiques ne parviennent pas à répondre à ces exigences, l’impact financier peut rapidement devenir important. C’est le cas pour 80% des décideurs informatiques, tous secteurs confondus, pour qui un écart de disponibilité entraîne des coûts pouvant atteindre 21,8 millions de dollars par an.

Assurer la disponibilité des données en quatre étapes

La disponibilité des données doit donc être une priorité pour les entreprises du secteur. Mais comment les équipes informatiques peuvent-elles y parvenir dans la pratique ?

1.      Construire un plan de continuité d’activité viable

Les équipes informatiques doivent développer une stratégie qui protège l’ensemble des unités commerciales de la chaîne d’approvisionnement sans incidence néfaste sur l’expérience des employés et des partenaires. Une fois le plan et les systèmes adéquats en place, il est nécessaire de les mettre à l’épreuve régulièrement afin d’identifier leurs éventuels points faibles avant qu’un incident ait lieu.

2.      Effectuer une gestion intelligente des données

En raison des environnements industriels hautement virtualisés et prêts pour le cloud, la solution de disponibilité des données choisie doit être capable d’atteindre des temps de restauration de moins de 15 minutes pour toutes les applications et les données, permettant ainsi de répondre aux exigences des différents départements de l’entreprise, même en cas d’incident.

Dans le cas de Volvo, qui utilise désormais les toutes dernières solutions de disponibilité de données pour la sauvegarde de ses machines virtuelles sur site, chaque concessionnaire du groupe peut restaurer une machine virtuelle en quelques minutes en cas d’incident, minimisant ainsi les conséquences de la panne sur son exploitation.

3.      Maintenir une visibilité efficace

Grâce à la supervision et au reporting en temps réel des environnements virtuels, les équipes informatiques peuvent anticiper et traiter les problèmes avant qu’ils ne nuisent à l’activité. De la même manière, la visibilité de bout en bout pour les machines physiques et virtuelles permet de prévenir les pannes potentielles de n’importe quel type d’application ou de système. Cette vision claire des événements fait gagner du temps et de l’argent aux entreprises tout en respectant les exigences de conformité.

4.      Opter pour des solutions modernes et adaptées

Pour les deux tiers (66%) des décideurs informatiques, les temps d’arrêt constituent un frein à leurs efforts de transformation digitale. Les entreprises doivent trouver un équilibre entre l’adoption de nouvelles technologies et la garantie de la disponibilité des données afin de ne pas entraver le bon déroulement de leurs opérations. En complément des tests d’applications et des mises à jour avant l’entrée en production, les solutions de disponibilité des données permettent également de gérer, de migrer et de restaurer des données sur des infrastructures physiques, virtuelles ou cloud, sans avoir à effectuer de configurations complexes ou d’investissements matériels supplémentaires, réduisant ainsi les coûts opérationnels liés à l’introduction de nouvelles technologies.

La continuité d’activité est devenue un impératif commercial de plus en plus pressant pour les entreprises qui veulent assurer leur avenir au sein du secteur industriel. Les services informatiques ont désormais la possibilité de construire et solidifier les fondements de leur environnement digital grâce à des solutions de gestion intelligente des données, permettant ainsi aux entreprises de tirer parti des nouvelles technologies en toute confiance, et d’entrer véritablement dans l’ère de l’industrie 4.0.

Autour du même sujet

Poser les fondements nécessaires pour une industrie 4.0
Poser les fondements nécessaires pour une industrie 4.0

Aujourd'hui, les acteurs de l’industrie se tournent vers la transformation digitale pour entrer dans la nouvelle ère industrielle. L’industrie 4.0, permet aux entreprises du secteur de répondre aux besoins de demain grâce à une plus grande...