Étude européenne IDC : les leaders de la finance confrontés à la "déconnexion numérique"

L’environnement économique dans lequel les CFO évoluent est plus complexe, interconnecté et imprévisible plus que jamais.

Le bouleversement des modèles économiques traditionnels, les exigences d'agilité des entreprises et les progrès technologiques ont contribué à ce que les directeurs financiers fassent de la transformation digitale une priorité stratégique pour le succès et la pérennité de l’entreprise. La majorité des chefs d'entreprise européens ont entamé un processus de transformation digitale, malheureusement beaucoup se dirigent vers une impasse due au manque de technologie en adéquation aux problèmes d’intégration entre systèmes - tel est le verdict du livre blanc d'IDC, intitulé «Les leaders numériques: transformer votre entreprise ”, Juin 2018, sponsorisé par Workday, portant sur une enquête réalisée auprès de plus de 400 leaders du numérique au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Suède et aux Pays-Bas.

L'enquête a révélé que 76% des entreprises européennes étaient sur le point de se lancer ou avaient pour projet de s’engager dans une transformation digitale, et 15% déclaraient être en cours de planification de leur initiative digitale. En outre, quatre leaders numériques sur cinq estiment qu'il est difficile voire impossible d'adapter certains de leurs processus clés, y compris la finance et les ressources humaines, pour faire face à l'émergence de nouvelles sources de données, à l'évolution des modèles économiques et aux nouvelles interactions avec les clients.

Quand " adéquat " n'est plus suffisant pour la fonction finance

Les dirigeants du secteur digital estiment que leurs systèmes financiers et de ressources humaines étaient seulement "adéquats" aux besoins actuels et manquaient de souplesse et de sophistication pour répondre aux exigences d’une transformation digitale.

Sur les 400 organisations interrogées, IDC a identifié un peu moins de 10% de "best-in-class" par rapport à leurs pairs en termes de maturité de la transformation digitale - IDC considère par "best-in-class" une entreprise qui bouleverse de manière agressive le statu quo dans l’utilisation des nouvelles technologies numériques et des nouveaux modèles commerciaux pour influer sur les marchés.

De ce fait, seuls 19% des représentants des services financiers et 10% des personnes interrogées considèrent que leurs systèmes centraux sont à la pointe de la technologie. Ces résultats ont mis en lumière la nécessité pour les leaders digitaux de faire avancer leur programme de transformation numérique. Si "adéquat" ou même "raisonnablement moderne" convient peut-être assez bien aujourd'hui, la question demeure : ces systèmes seront-ils adaptés dans 12-24 mois, lorsque des projets fondamentaux et stratégiques de transformation digital démarreront sérieusement ?

Une "déconnexion numérique" imminente pour les services financiers

L'enquête a révélé que 80% des entreprises trouvent difficile ou impossible d’adapter les processus financiers et les ressources humaines aux nouvelles exigences. L'une des principales raisons pour lesquelles tant d'entreprises sont "bloquées" par la transformation numérique est l'absence d'une bonne architecture technologique appropriée pour faciliter de nouvelles méthodes de travail. Cette situation est exacerbée par le fait que les nouvelles plates-formes technologiques sont souvent mises en place séparément des plates-formes informatiques d'entreprises traditionnelles.

Cela crée une "déconnexion numérique" car les entreprises deviennent limitées par leurs propres systèmes, ce qui engendre une visibilité et une agilité opérationnelles insuffisantes, des structures organisationnelles cloisonnées, ainsi qu’une collaboration et un partage de l'expertise limités.

Comment devenir un véritable leader du numérique ?  
L'enquête donne un aperçu de la corrélation entre les organisations qui sont des leaders de la transformation digitale et de l'impact de la mise en place de systèmes à la pointe de la technologie pour les départements des finances et des ressources humaines. Pour IDC, les leaders digitaux doivent se concentrer à mettre ne place une interface utilisateur simple et intuitive, des applications en self-services, dans un environnement auditable et sécurisé.
Il est intéressant de noter que quatre des cinq pays, y compris la France, ont déclaré que la sécurité et l’auditabilité constituaient la principale exigence de leurs futurs systèmes de finances et de ressources humaines, la planification et les prévisions budgétaires étant également une priorité. Les répondants français se distinguaient des autres pays européens avec le « self-service » comme numéro trois des priorités.
Ci-dessous, trois domaines clés qui constituent des facteurs clés de réussites pour les leaders français de la transformation numérique :

1. Créer une équipe digitale à cheval entre les départements finance et IT.

Les entreprises très performantes veulent pouvoir reconfigurer leurs systèmes financiers au fur et à mesure que des changements se produisent dans leurs activités. L’étude d'IDC a révélé que les leaders digitaux des entreprises "best-in-class" entretiennent des relations plus étroites avec leurs départements financiers (73 %) que ceux dont la maturité en transformation digitale est plus faible.

Étant donné la corrélation entre le succès global de la transformation digitale d'une organisation et une équipe experte en digital, engagée et dévouée, cela doit être le point de départ pour toute entreprise qui cherche à prendre le virage du digital.

2. Moderniser les systèmes financiers

Près de deux-tiers des non financiers interrogés estiment que la modernisation des systèmes financiers de base est nécessaire pour soutenir le succès de la stratégie de transformation numérique globale de leur entreprise.

Les entreprises qui bousculent leur marché mettent davantage l'accent sur le rôle de la finance dans le processus de transformation numérique. Les meilleures entreprises de leur catégorie investissent dans des systèmes financiers de pointe (86 %) pour soutenir le processus de transformation numérique.

A contrario, les systèmes financiers vieillissants ne peuvent plus suivre le rythme de la transformation numérique. Ils deviennent un frein pour cette dernière créant ainsi un fossé entre l'entreprise et sa concurrence.

3. Investir dans les nouveaux business model

Si les systèmes financiers peuvent être adéquats pour les tâches qu'ils gèrent actuellement, ils ne sont globalement pas en mesure de relever les défis numériques de demain.

En adoptant et en excellant dans l'utilisation des technologies numériques, les entreprises sont ainsi mieux placées pour maintenir la flexibilité, la rentabilité et l'innovation nécessaires pour garantir leur pérennité. 76% des "best-in-class" évaluent la capacité du financement à soutenir de nouveaux business model.

Les entreprises "best-in-class" - dotées d'une culture, d'applications et de pratiques exemplaires en matière d'établissement des tendances - creusent effectivement l'écart avec leurs pairs. Cette fracture profonde se traduit par la croissance du marché, la valeur des actions et la marque employeur, et ajoute à la pression que ressentent les entreprises moins avancées en raison de la puissante dynamique des marchés mondialisés.

L’évolution des entreprises en termes de transformation digitale s’accélère progressivement, sous l’effet de l’adoption régulière des technologies cloud.

À mesure que les technologies gagnent en maturité et sont intégrées à des solutions cloud, les entreprises se familiarisent davantage avec elles, ne doutent plus de leur utilité et accentuent leur adoption. C’est ainsi que la transformation digitale est portée par le cloud sur le long terme. ll s’agit là d’un cycle vertueux qui ne fera que s’accélérer en 2019 et dans les années à venir.

Autour du même sujet

Étude européenne IDC : les leaders de la finance confrontés à la  "déconnexion numérique"
Étude européenne IDC : les leaders de la finance confrontés à la "déconnexion numérique"

Le bouleversement des modèles économiques traditionnels, les exigences d'agilité des entreprises et les progrès technologiques ont contribué à ce que les directeurs financiers fassent de la transformation digitale une priorité stratégique pour le...