4 conseils pour réussir sa levée de fonds auprès de business angels

La levée de fonds auprès de business angels doit être mûrement réfléchie, car elle demande un investissement considérable. Voici quelques conseils pour réussir.

Une des étapes importantes, lorsque vous êtes une start-up early stage, est la levée de fonds auprès de business angels (BA). Vous avez déjà quelques KPI sans en être au stage de l’industrialisation et vous avez des ambitions de développement. Voici quelques conseils pour réussir votre levée de fonds.

Préparez-vous pour le roadshow
Une bonne préparation est la condition sine qua non pour une levée de fonds réussie. Lorsque vous préparez votre pitch, entourez-vous des bonnes personnes : proches, collègues, incubateurs, coachs, etc.Inspirez-vous des pitch decks des grandes start-up. Les vidéos Youtube de The Family sont également des sources d’inspiration qui recèlent de bons conseils. Avant de présenter votre pitch, il est important de bien s’entraîner pour avoir un discours rôdé et structuré. Une fois prêt, vous pouvez commencer à présenter votre concept !Le roadshow, en enchaînant les pitchs auprès d’un grand nombre de BA sur une courte période, permet de prendre en compte les impressions, d’améliorer et de consolider le discours. Ce travail intensif sert aussi à monter rapidement en compétence. L’attention des BA captée, ils vont vous "instruire": ils donnent leur accord pour investir, mais à condition que vous approfondissiez votre business plan.
Imposez une co-instruction
Au moment de l’instruction, il est primordial d’imposer une co-instruction: les réseaux de BA sont réunis ensemble lors des présentations. Mutualiser ces rendez-vous permet de gagner du temps (et de l’énergie) et de lever les craintes collectivement. En effet, il faut compter 4 mois de négociation minimum, beaucoup de réunions et des dizaines de présentations à animer. En mutualisant, vous présentez devant l’ensemble des BA et non pas une fois devant chaque réseau.Pendant cette co-instruction, les investisseurs vont challenger votre projet, il est donc préférable de le faire une bonne fois pour toute. Efficience doit rester le maître mot ! Si vous avez convaincu un réseau, il sera plus facile de réussir avec les autres : il y a un effet boule de neige. Les business angels préfèrent investir dans un projet qui est déjà financé par d’autres réseaux.
Récoltez des intentions chiffrées
Avoir convaincu des réseaux est un premier pas, mais vous avez besoin de récolter des fonds. Il est très important que les réseaux se positionnent rapidement sur leurs intentions d’investissement. Plus vous aurez des propositions chiffrées, plus les investisseurs révéleront leurs intentions.Il faut être très rigoureux sur la négociation de la valorisation : bien vendre son projet, sa boîte et son concept est essentiel. Il ne faut pas brader son entreprise en cédant aux premières offres. Ainsi il est préférable de faire une levée de fonds en ayant de la trésorerie. De cette façon, vous montrez aux réseaux de BA que vous n’avez pas besoin d’eux pour survivre, mais pour vous développer. Prouvez-leur que vous avez les capacités pour faire fonctionner votre entreprise sans cette levée.

Proposez votre propre pacte

Il reste un dernier obstacle à franchir : imposer ses conditions dans la suite des démarches. Il est primordial de bien s’entourer, notamment en s’assurant les services d’un avocat spécialisé en levée de fonds. Alors, le vrai combat commence: conseils stratégiques, clauses de rachat, perte de liberté d’action des associés, etc.

Il faut imposer son pacte à l’ouverture des négociations, il est toujours plus difficile de négocier un pacte préétabli par les réseaux. En effet, il sera très difficile de modifier le nombre incalculable de clauses présentées. Le rapport de force est, dans ce cas, en votre défaveur et les business angels ne voudront pas revenir sur les clauses.

Une levée de fonds est un moyen parmi d’autres pour augmenter la croissance de votre start-up. Sa réussite demande de la rigueur et de la précision. Il ne faut pas avoir peur d’imposer ses choix et de faire preuve de ténacité. En vous entourant bien et en capitalisant votre temps, vous aurez toutes clés en main pour être performant ! Si la levée de fonds ne doit pas être une fin en soi, choisissez le bon moment, sans avoir le couteau sous la gorge, et pouvoir être en bonne position pour négocier !


Levée de fonds / Business angel

Annonces Google