Rachat de Sun par Oracle : quel avenir pour l’unique solution de MDM Open Source

L’avenir de la solution de gestion des données de référence de Sun demeure incertain. Mais Oracle pourrait être tenté de soutenir le projet pour déstabiliser les solutions concurrentes.

A l’annonce par Sun Microsystems, il y a un an, de la disponibilité en mode Open Source de son offre de MDM (pour Master Data Management ou Gestion des données de référence), les spécialistes ont vu là une nouvelle opportunité de croissance pour cette discipline. Mais, suite à l’acquisition de Sun par Oracle, l’avenir de Sun MDM Suite et du projet Open Source Mural sur lequel elle est basée, devient incertain.

Le MDM est une discipline de gestion des données de référence (Master Data Management) que sont les données fondamentales décrivant un domaine de l'entreprise : clients, produits, fournisseurs, comptes, sites et employés. L'objectif du MDM est qu'une donnée de référence reste unique au sein de l'entreprise, tout en étant partagée par plusieurs applications ou services métiers.

Il y a un an à peine (le 09 juin 2008), Sun annonçait Sun Master Data Management (MDM) Suite, la première offre commerciale MDM, en mode Open Source. Cette solution est basée sur la plate-forme Mural : un projet MDM Open Source, animé essentiellement par Sun et RedHat.

Même si Sun précisait que la solution est un développement interne, elle s'appuie tout de même sur un composant hérité de SeeBeyond pour l'extraction et le chargement de données.

Mais, depuis quelques jours, cette offre Open Source, est tombée dans le giron d'Oracle. Il est alors légitime de se poser la question de sa pérennité : "Oracle va-t-il laisser s'établir une offre de MDM Open Source ?"

La réponse n'est pas simple. Oracle n'a pas besoin de ce produit, le groupe possède déjà une offre complète dans le MDM, et revendique plus de 800 clients dans ce domaine. Le parc installé de Mural n'est pas celui de MySQL, et ne mérite pas qu'on s'y intéresse pour le transformer en clients Oracle.

D'un autre coté, Oracle pourrait être tenté d'exploiter cette offre Open Source dans une opération de "dynamitage" : aider une communauté Open Source dans le MDM pour déstabiliser les autres solutions concurrentes.

Pour le moment, la feuille de route de cette solution chez Oracle, ainsi que celle des autres offres de Sun, restent un mystère. Rappelons qu'on dénombre au moins huit offres propriétaires de MDM (au sens code fermé)

·         - EBX.Platform (OrchestraNetworks)

·         - Kalido Master Data Management Software (Kalido)

·         - Oracle Master Data Management Suite (Oracle)

·         - webMethods Master Data Management (softwareAG)

·         - IBM InfoSphere Master Data Management (IBM)

·         - Tibco Collaborative Information Manager (Tibco)

·         - SAP NetWeaver Master Data Management (SAP)

·         - SQL Server 2008 R2 Master Data Services  (Microsoft)

Autour du même sujet