Procès d'Oracle contre Google : le juge est un développeur !

William Alsup est un développeur. C'est ce que révèle un échange entre l'avocat d'Oracle et ce juge en charge d'instruire le procès intenté contre Google par Oracle, pour violation de brevets.

Le juge en charge d'instruire le procès intenté contre Google par Oracle (pour violation de brevets Java dans Android) est développeur. L'information déjà rapportée par de nombreux sites n'a pas manqué de surprendre l'écosystème du développement logiciel.

Lors d'un échange avec l'avocat d'Oracle David Boies à propos de la fonction de vérification d'ordonnancement rangeCheck, le juge du district du nord de la Californie William Alsup a indiqué avoir programmé et continuer à programmer des lignes de code, non pas en Java, mais dans d'autres langages.

"J'aurais pu développer cette fonction d'une grande simplicité. Vous auriez pu le faire également", a-t-il indiqué à David Boies. Selon Alsup, la reprise de ces quelques lignes de code dans les sources d'Android ne pouvait être par conséquent qu'"un accident", et n'a pas contribué à accélérer la mise sur le marché de l'OS.

Le 7 mai dernier, un jury a reconnu Google coupable de violer 37 API d'Oracle, et d'avoir copié les 9 lignes de code de la fameuse fonction rangeCheck (mais sans se prononcer sur le préjudice subi). Alors qu'Oracle a dénoncé la validité de cette première décision, une seconde phase du procès, actuellement en cours, porte sur deux brevets utilisés dans la machine Dalvik sur laquelle est basé Android.

Google / Android