PostgreSQL 9.1 : la création d'extensions facilitée

La base de données Open Source permet désormais d'invoquer des bases de données tierces. La gestion des requêtes concurrentes est aussi améliorée.

En beta depuis 3 mois, la version 9.1 de PostgreSQL est désormais disponible en version finale. Le principal objectif de cette mouture ? Proposer un serveur de données qui soit encore mieux adapté aux plates-formes de Cloud. La performance d'exécution a par conséquent été travaillée. PostgreSQL prend désormais en charge les colonnes non-enregistrées (en vue notamment de mieux gérer les données éphémères), ainsi que la réplication synchrone entre serveurs de données. Une nouveauté qui était très attendue par les fournisseurs de PaaS. "Cette possibilité offre à nos clients une nouvelle manière de protéger leurs données critiques", indique James Lindenbaum, co-fondateur du Cloud Heroku (société acquise par Salesforce.com en 2008).

Parmi les avancées les plus intéressantes, on note la possible d'invoquer des bases de données tiers, et l'apparition d'un module pour créer des extensions fonctionnelles, les déployer, et les administrer. Des améliorations plus subtiles ont également été apportées, comme par exemple un dispositif de tri linguistique par base de données, colonnes ou tables. PostgreSQL 9.1 optimise aussi la gestion des requêtes concurrentes, le traitement des requêtes pour les recherches textuelles, et enfin introduit la possibilité d'exécuter des mises à jour multi-stage dans une requête unique.

 Télécharger PostegreSQL 9.1.

Serveurs / Base de données