SkySQL : un nouveau groupe mondial au service de MariaDB

Le fork de MySQL dispose désormais d'une nouvelle structure chargée d'assurer un support de la base de données Open Source au niveau mondial. La France est dans la boucle.

Lancée cette semaine, la société de services SkySQL a pour but de fournir une structure commerciale et de support pour la base de données Open Source MariaDB. Ce fork Open Source de MySQL a été lancé par la société Monty Program.

Fondée par Monty Widenius, informaticien à l'origine de MySQL, cette entreprise restera chargée du développement de la base de données MariaDB. Elle continuera aussi d'assurer le support de MySQL, sans garantie pour autant qu'Oracle prenne en compte ses correctifs dans ses mises à jour.

 

Une structure mondiale

 

Au total, une vingtaine d'anciens de MySQL ont quitté Oracle pour rejoindre SkySQL. Selon certaines sources, l'équipe chargée des développements de la base Open Source chez Oracle se réduirait désormais à peau de chagrin.

"Les grands éditeurs propriétaires n'y peuvent rien, et ne doivent surtout pas penser qu'ils peuvent reprendre la main sur une technologie libre ou la manipuler à leur guise", indiquait Simon Phipps, ex-directeur technique de Sun passé chez ForgeRock, lors du l'Open World Forum le 30 septembre dernier. Pour mémoire, ForgeRock a repris le projet d'outil de gestion des accès Open Source OpenAM lancé par Sun. Une technologie qui a été depuis abandonnée par Oracle.

 

En France, un bureau de SkySQL a déjà été ouvert

En France, un bureau de SkySQL est déjà ouvert (dixit nos confrères du MagIT), comme dans plusieurs autres pays européens. Il est composé de 5 personnes issues de la filiale française de MySQL, prêtes à proposer des offres de conseils, de formations et de support autour de MariaDB.

Au total, SkySQL devrait représenter environ 70 personnes à travers le monde. Le nouvel ensemble est dirigé par Ulf Sandberg, ex de MySQL qui occupe le poste de CEO, et Käj Arno qui occupe le poste de vice président produit et communautés. Ce dernier était en charge des communautés chez MySQL.

 

Une politique de tarif agressive

 

Oracle n'a pour l'instant pas réagi à cette information. Le géant qui a récemment annoncé la version 5.5 de la base de données a pour but de positionner MySQL comme concurrent de Microsoft SQL Server, tout en conservant son serveur de données historique comme produit haut de gamme.

L'annonce intervient alors qu'Oracle vient d'informer ses clients d'une modification dans sa politique de licence autour de MySQL. Dans sa lettre, l'entreprise indique qu'elle envisage d'augmenter ses tarifs. Elles prècise aussi que les clients pourront continuer de souscrire aux licences Basic et Silver de MySQL (permettant l'accès au support) à condition de signer un contrat d'engagement de trois ans.

 

C'est un autre atout mis en avant par SkySQL : des tarifs de support au moins de 25% inférieurs à ceux d'Oracle, avec une prise en charge direct par des experts MySQL avec une prestation personnalisée.

 

Base de données / MySQL