Visual Studio 2012 : le défi de rapprocher R&D et production

La nouvelle version de l'environnement de développement de Microsoft est lancée le 12 septembre. Avec cette nouvelle mouture, Microsoft avance de nouveaux arguments, notamment en matière de gestion du cycle de vie des applications.

Visual Studio 2012 a été officiellement commercialisé le 12 septembre. L'IDE est conçu pour réaliser des développements aussi bien pour Windows 8 que Windows Phone 8 (qui ne reposera plus sur Windows CE, mais le même noyau que Windows 8), ainsi que Windows Azure, SharePoint 2013 et Windows Server 2012.

Ciblant aussi bien les développements logiciel que Web, Visual Studio 2012 prend en charge à la fois C++, C#, Visual Basic, mais aussi Python et F#. A l'occasion de cette nouvelle version, Microsoft indique mieux prendre en compte JavaScript. Le moteur JavaScript de Visual Studio est désormais basé sur celui d'Internet Explorer, ce qui permet de bénéficier d'une syntaxe d'erreur identique à celle du navigateur, sans compter des performances théoriques meilleures. 

Un IDE orienté vers Windows 8

Nombre d'évolutions de l'IDE ciblent explicitement le développement d'applications pour la nouvelle interface tactile (dite Modern UI) de Windows 8 (pour rappel, les Apps tactiles Windows 8 peuvent reposer aussi bien sur HTML et JavaScript, que sur XAML et C++, C, C# ou VB).

visual studio
Microsoft a décidé de rebaptisé Visual Studio 11 : Visual Studio 2012. © Capture d'écran JDN

"Nous nous sommes fortement concentrés sur les possibilités de développement d'App tactiles pour Windows 8", confirme Jean Ferré, directeur de la division Plate-forme et Ecosystème de Microsoft France. Dans cette optique, l'éditeur introduit une série de nouvelles API pour gérer les mises à jour d'informations en mode push dans ses tuiles. Ainsi qu'une nouvelle librairie livrée avec le SDK de Windows 8 définissant un modèle (templates) de notifications pour les tuiles. A noter aussi une amélioration des contrôles tactiles (WinJS ListView ainsi que l'AppBars) pour les rendre plus faciles à charger et à manipuler dans des templates.

Microsoft apporte également de nouveaux gabarits Modern UI. Il intègre des possibilités JavaScript et de nouvelles librairies graphiques animées dédiées à ce type d'interface. La console de test de l'IDE s'enrichit par ailleurs de cas de test pour les interfaces graphiques des tablettes tactiles Windows 8. Au chapitre des évolutions ergonomique de Visual Studio, l'interface graphique évolue d'ailleurs pour adopter le style de l'interface Modern UI.

Team Foundation Server 2012 se connecte à System Center

Qu'en est-il de Team Foundation Server (TFS), le serveur de développement collaboratif accompagnant Visual Studio ? Dans sa version 2012, il améliore les possibilités de gestion du cycle de vie des applications (ALM). "Nous proposons désormais un connecteur entre Team Foundation Server et System Center", souligne Benoit Launay, chef de produit Visual Studio chez Microsoft France. "L'objectif est de faire le lien avec les équipes de production." Concrètement, ces dernières pourront faire remonter des tickets depuis System Center dans Visual Studio 2012.

De même, TFS renforce les liens avec les équipes MOA. "Une console leur permet de définir des story-boards qui peuvent désormais être récupérés sous forme de tickets dans Team Foundation Server", indique Benoit Launay. Dans la même logique, une nouvelle possibilité de validation des tests fonctionnels par mail, et de gestion des feedbacks a aussi été introduite.

Lors de la présentation de la bêta de Visual Studio en février dernier, Jason Zander avait déjà insisté sur la nouvelle console de gestion du cycle de vie des applications (ALM) de TFS. Au sein de ce module, la création des sprints en fonction des demandes client est notamment combinée à des fonctions de gestion et d'allocation de ressources (avec graphiques dynamiques de charge de travail à la clé). "Cette console permet de jongler entre plusieurs développeurs et équipes de développement, et d'accéder au planning et à une interface de priorisation des tâches. Le tout parfaitement intégré", indiquait Jason Zander. "L'objectif est de présenter les bonnes informations au bon développeur au bon moment, et de pouvoir tracer plus facilement la gestion des tâches, des bugs, des feedbacks, et ce de bout en bout", complète Benoit Launay. 

Méthodes agiles : dématérialiser son Scrum Board sur un écran tactile

Et le chef de produit Visual Studio chez Microsoft France d'ajouter : "sur le front des méthodes agiles, nous avons enrichi Team Foundation Server Web Access pour permettre par exemple de créer des tableaux de pilotage personnalisés en fonction de la méthode agile choisie." Il deviendrait par exemple envisageable de configurer un écran sur lequel manipuler des post-its numériques entre les trois colonnes : à faire, en cours de réalisation, et terminé, bref de se doter d'un Scrum Board dématérialisé, et pourquoi pas sur un terminal tactile.

Pour faciliter la gestion de projet au sein d'équipes réparties sur plusieurs implantations, enfin, une édition de Team Foundation Server va être lancée en mode Cloud. Et l'objectif de la plate-forme de développement de Microsoft est aussi de s'ouvrir sur d'autres plates-formes, et donc d'autres langages. "C'est le rôle du plugin Eclipse que nous proposons pour Team Foundation Server. Il permet aux développeurs Java d'utiliser TFS comme serveur de collaboration ", souligne Benoit Launay. Dans le même sens, Visual Studio s'ouvre sur des outils de build tiers, comme Maven, ainsi que des logiciels tiers de test unitaire : Jasmine, NUnit, XUnit.net, QUnit, Chutzpah, ainsi que MSUnit.

Visual Studio / Visual Studio Team Foundation Server