E-Commerce 1to1 : sous les palmiers, la data

E-Commerce 1to1 : sous les palmiers, la data La riviera monégasque, prise d'assaut pour trois jours par 1 580 professionnels du secteur, ne parle plus qu'intelligence artificielle et personnalisation. Immersion.

Dans l'e-commerce, mars n'est pas le mois des premières giboulées de printemps. C'est celui où l'on déniche les prestataires pour ses projets et où l'on se retrouve entre pairs pour un networking sous le soleil monégasque. Oui, c'est le mois d'E-Commerce One to One. Le rendez-vous d'affaires a débuté ce mercredi matin et 1 580 décideurs du secteur ont fait le voyage pour cette septième édition, organisée par Comexposium en partenariat avec le JDN.

Pour ouvrir les festivités, Joseph Godsey, vice-président stratégie digitale d'Adidas, est arrivé d'Allemagne pour présenter l'approche de la marque en matière d'omnicanal customer-centric. Amené par Salesforce, il insiste sur l'importance d'adopter une culture interne totalement data-driven afin de bâtir une expérience sans couture apte à engager le consommateur sur toutes les opportunités de contact avec lui.

Les stands de DataBerries, Alphalyr, Nuukik ou encore EasySize ne désemplissent pas

Apres cette entrée en matière, le premier déjeuner de networking se tient au soleil face à la mer. Puis les marchands se dispersent pour honorer leurs rendez-vous avec les 150 prestataires retenus cette année, assister aux ateliers de présentation de cas clients, mais aussi baguenauder sur le forum entre les stands, à l'affût de la techno qui leur donnera un coup d'avance.

Parmi les tendances de cette année, si la data se taille toujours la part du lion, se font également omniprésentes l'intelligence artificielle et la personnalisation. Tinyclues lance par exemple une solution de gestion de campagnes marketing conçue comme une couche d'IA s'appuyant sur les capacités de ciblage prédictif de son outil d'origine. Côté personnalisation, Early Birds et Algolia profitent de l'événement pour présenter leur alliance technologique : le premier sait déterminer les produits pour lesquels le consommateur a le plus d'appétence, le second les met en avant dans les résultats de son moteur de recherche pour e-commerçants. Le big data et la personnalisation sont également les deux piliers de Lucky Cart, qui aide les marchands à personnaliser toutes les caractéristiques de leurs promotions pour les rendre plus efficaces et plus rentables.

Du côté de l'espace innovation aussi, ces thèmes sont à l'honneur. Parmi les 24 start-up retenues cette année, les stands de certaines ne désemplissent pas : DataBerries (campagnes de marketing mobile géolocalisées, ciblées et personnalisées), Alphalyr (analyste virtuel rapprochant web analytics et KPI métier et dont l'IA aide à piloter un site au quotidien), Nuukik (recommandations personnalisées) ou encore EasySize (moteur de recommandation de tailles pour la mode). Le mantra que toutes partagent : sans donnée, tout n'est qu'une opinion. Il est donc essentiel de fournir ces datas aux équipes qui ont directement en charge le pilotage quotidien de l'activité.

Steven Sirich, general manager de Bing Ads, a analysé les nouvelles technologies qui transforment le commerce, de l'IA aux bots en passant par le cognitif. © JDN

Ce mercredi soir, c'est Microsoft qui s'empare du sujet dans le grand amphithéâtre pour la deuxième plénière de l'événement. Steven Sirich, General Manager de Bing Ads, est venu de Seattle pour analyser les nouvelles technologies qui transforment le commerce, de l'IA aux bots en passant par le cognitif. "Cela va plus loin que des questions de technologies, met-il en garde.  Cette transformation amène à redéfinir les modèles économiques et à repenser entièrement la façon dont on doit réunir les personnes, les données et les process pour générer davantage de valeur pour les consommateurs."

Il est 19 heures, la foule s'éparpille pour reprendre son souffle avant la soirée. Quelques heures de petits fours et de réseautage qui permettent aussi de féliciter les récents transferts du mercato de l'e-commerce : Daniel Malouf passé d'Auchan à Neopost, Tatiana Pecanac d'Armand Thierry à Devred, Ghadi Hobeika de la Fnac à Unibail Rodamco…

Jeudi, en guise de tête d'affiche, Comexposium a fait venir de Hangzhou l'un des membres de l'équipe fondatrice d'Alibaba : Brian Wong, vice president & director global initiatives du mastodonte chinois. L'homme de la situation pour expliquer ce que sera le commerce dans l'avenir, tant la Chine s'impose aujourd'hui comme le laboratoire mondial d'innovation où prend forme le retail de demain.

Et aussi

Retail