ACTU
 
12/07/2007

Atafoto vend des albums photos en ligne

Atafoto propose depuis deux mois aux internautes de fabriquer et d'acheter en ligne leurs albums photos, en attendant de pouvoir les vendre. La société veut aussi se développer en marque blanche.
 EnvoyerImprimer 

 
En savoir plus
 
 
 

Après l'éclatement de la bulle Internet, des entrepreneurs ont choisi de repartir sur des activités solides avec des modèles économiques éprouvés. C'est le cas de Thierry Verrecchia, co-fondateur et directeur technique de KeeBoo, qui a lancé il y a deux mois Atafoto, un site de partage et de développement de photos. Pour cela, il a utilisé une technologie proche de celle de son ancienne société. KeeBoo propose depuis 1997 des livres virtuels réunissant des éléments multimédias (pages Web, vidéo, images, son...).

 

Avant d'être un site de destination, Atafoto est une technologie. La société (qui a également une activité annexe d'agence Web) lance en novembre 2004 un logiciel permettant la création d'albums photos virtuels sur le bureau d'ordinateur. En 2005, l'activité s'ouvre pour la première fois au BtoB, avec une technologie licenciée par exemple à la plate-forme BlogSpirit ou au site de développement photos MyPixmania.

 

Pour le grand public, le service passe du logiciel au site Web en avril 2007. Atafoto change donc de modèle économique, en proposant aux internautes d'acheter des versions imprimées des albums qu'ils auront conçus sur le site. Soit finalement ce que font déjà les sites de développement photos comme Photoways ou MyPixmania.

 

Mais Atafoto s'apprête à aller plus loin que ces concurrents, avec un volet communautaire important. Dans les prochains jours, le site permettra ainsi à ses clients de vendre leurs albums photos à leurs familles et amis, en fixant eux-mêmes le tarif. Atafoto touche le produit de ces ventes, mais le client est récompensé en crédits pour de prochaines commandes. Les utilisateurs vont aussi pouvoir autoriser les personnes de leur choix à écrire des commentaires sur les pages de l'album, qui apparaîtront dans la version imprimée.

 

 
En savoir plus
 
 
 

Si Atafoto a ouvert un site pour le grand public, la société n'abandonne pas pour autant son activité BtoB. Elle compte en effet proposer son service d'albums photos virtuels et physique en marque blanche. A commencer par les sociétés clientes de son agence Web, qui pourraient par exemple proposer le service à leurs salariés. Les photographes professionnels sont également une autre cible, en mettant à leur disposition un nouvel outil pour leurs clients.


 


Sommaire e-commerceEnvoyerImprimerHaut de page

Sondage

Ce qui vous a le plus embêté avec le bug de Google :

Tous les sondages