Internet ne pèse que 10% du marché du jouet en France

Cette proportion est de 22% en Allemagne et de 23% au Royaume-Uni, note NPD Group, qui s'attend à une montée en puissance des retailers dans l'e-commerce du jouet en France.

Le marché français du jouet s'est encore peu transféré sur le Web, en comparaison de ses voisins européens. En effet, le canal ne représente que 10% des ventes de jouets en France, contre 22% en Allemagne et 23% au Royaume-Uni, selon une étude de NPD Group. L'Hexagone est cependant en bonne voie pour combler ce retard, puisqu'en 2011 les achats en ligne de jouets ont progressé de 50% par rapport à 2010. Ils devraient encore s'accroître de 30% cette année.


En Allemagne, le marché e-commerce du jouet est largement dominé par les pure players, qui captent 16% du chiffre d'affaires du secteur tous canaux confondus. Au Royaume-Uni, le secteur fait une place bien plus importante aux distributeurs multicanaux. NPD Group remarque que la croissance de l'e-commerce de jouets en France est principalement tirée par les pure players, mais s'attend à un renforcement des distributeurs multicanaux. Dans l'Hexagone, les hypermarchés et les retailers spécialisés se partagent 83% du marché du jouet, mais uniquement 20% des ventes en ligne. Le Web représente donc pour eux un important relai de croissance.

 

npdgroup
Part de l'e-commerce dans les ventes de jouets, en France et en Europe de l'Ouest (UK, Allemagne, France, Espagne, Italie) © NPD Group

Noel / CMS