Facebook Deals à la poursuite de Groupon... et de Paypal ?

Lancés en test dans cinq villes US, les coupons de réduction du réseau social pourront être achetés avec des Facebook Credits.

Quelques jours après l'ouverture des inscriptions aux Google Offers, Facebook lance en test ce 26 avril, pour une période non spécifiée, son service de deals quotidiens, Facebook Deals. L'expérimentation aura lieu dans cinq villes américaines : Atlanta, Austin, Dallas, San Diego et San Francisco. La principale spécificité du service réside dans le fait que les consommateurs pourront acheter ces coupons soit avec leur carte de crédit, soit avec la monnaie virtuelle du réseau social, les Facebook Credits. Jusqu'ici réservés à l'achat de biens virtuels, ils permettent pour la première fois de payer des biens ou services dans le monde physique. Cette initiative pourrait donc bien constituer le premier pas de Facebook à la poursuite de Paypal.

 

Autre caractéristique des Facebook Deals, les offres proposées seront d'une part négociées par les forces commerciales du réseau social, mais une partie d'entre elles sera également issue de partenariats avec d'autres sociétés. C'est ainsi le cas du deal proposé pour le lancement en partenariat avec OpenTable, site de réservation et de réductions dans les restaurants. En outre, à moins que l'utilisateur ne le demande, les offres ne seront pas envoyées par e-mail mais apparaîtront sur sa page Facebook.


Le réseau social, canal marketing des deux principaux sites d'achat groupé de coupons de réduction - Groupon et LivingSocial engagent des dépenses publicitaires très importantes sur Facebook pour attirer de nouveaux clients - devient donc aussi leur concurrent. Il déclare toutefois que Facebook Deals ne met pas l'accent sur le niveau de discount des offres, mais sur sa dimension sociale, les activités proposées étant plutôt destinées à être pratiquées à plusieurs. "Si votre première motivation est de vous retrouver entre amis, je ne pense pas qu'une réduction soit nécessaire", explique au "Wall Street Journal" Emily White, directrice des initiatives locales chez Facebook. Cette approche pourrait également plaire aux petits commerces que laisse dubitatifs l'idée de fidéliser des consommateurs chasseurs de discounts.

 

Si les modèles de Groupon et de Facebook Deals ne sont pas identiques, l'arrivée du réseau social sur ce marché devrait permettre de répondre à la question : l'achat groupé constitue-t-il un business à part entière ou est-il une fonctionnalité que peuvent mettre en place les sites d'audience ? La solidité de la position de Groupon sur un secteur dont la barrière à l'entrée est réputée faible, ainsi que sa valorisation, dépendent de la réponse.

Facebook / Groupon